Analyse de la cellule tumorale et de son interaction avec un agent anticancereux : approche biophotonique par microspectroscopies Raman et infrarouge

par Florence Draux

Thèse de doctorat en Pharmacie. Ingénierie de la santé. Biophysique

Soutenue en 2009

à Reims .

  • Titre traduit

    Probing tumor cell and its interaction with an anticancer agent: a biophotonic approach using Raman and infrared microspectroscopies


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    @Ce travail visait un double objectif ; la mise au point d’une approche biophotonique à l’échelle de la cellule isolée, et l’étude de l’interaction cellule/médicament dans un modèle cellulaire de cancer bronchique non-à-petites cellules. En microspectroscopie Raman, nous avons montré, à l’échelle de la cellule vivante isolée, qu’il est possible d’acquérir et de différencier des informations spectrales issues du noyau, du cytoplasme et des réseaux membranaires en se basant sur les différences de répartition et de structure des acides nucléiques, protéines et phospholipides. Nous avons également caractérisé l’impact sur l’information spectrale des macromolécules cellulaires de différents modes de préparation utilisés en routine en biologie cellulaire. Dans le domaine de la pharmacologie spectrale à l’échelle cellulaire, nous avons détecté l’effet de faibles doses d’un agent anticancéreux, la gemcitabine, sur les profils spectraux de populations cellulaires par spectroscopie infrarouge à haut débit. Les effets observés ont été confirmés au niveau unicellulaire par microspectroscopie infrarouge à source synchrotron, et sur cellules vivantes isolées par microspectroscopie Raman. Ces résultats montrent que les microspectroscopies infrarouge et Raman ont un fort potentiel dans le développement de nouvelles méthodes optiques pour la cytologie spectrale à haut débit. Ces méthodologies joueront un rôle important dans la compréhension de phénomènes biologiques au niveau cellulaire. L’action d’un médicament pourra être abordée par ces nouvelles voies biophotoniques, permettant ainsi d’évoluer d’un schéma de traitement "un pour tous" vers un modèle plus personnalisé.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (207 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.161-175

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SATHP09203
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.