Etude du rôle des Papillomavirus Humains (HPV) dans la régulation du phénotype invasif des cellules tumorales

par Grégoire Le Bras

Thèse de doctorat en Médecine. Biologie cellulaire

Sous la direction de Myriam Polette.

Soutenue en 2009

à Reims .

  • Titre traduit

    Study of Human Papillomavirus (HPV) role in invasive phenotype regulation of tumor cells


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les papillomavirus humains sont responsables des cancers cervicaux mais sont également retrouvés dans 25 à 50% des cancers de l'oropharynx et en particulier au niveau de l'amygdale palatine. Les processus de carcinogenèse induits par le virus sont bien connus mais leur rôle potentiel sur l'invasion tumorale n'a pas été déterminé. Au travers d’une étude sur des carcinomes de l’amygdale palatine, nous mettons en évidence la présence d’HPV associée à un marquage immunohistochimique p16 et une tendance vers une meilleure survie globale. La présence d’HPV en plus faible proportion qu’habituellement rapportée dans la littérature pourrait être la conséquence de la forte imprégnation alcoolo-tabagique de la population étudiée. L’étude de l’expression des oncoprotéines E6/E7 d’HPV16 in vitro dans des lignées tumorales HPV positives et négatives met en évidence un effet pro-invasif des oncoprotéines. Cet effet n’est pas associé à l’expression des MMP2 et MT1-MMP. L’inhibition de ces oncoprotéines par siRNA a pour effet d’entraîner une baisse de la capacité invasive. Cet effet est cependant associé à une augmentation de l’expression de la MT1-MMP ainsi qu’à une diminution de l’occludine. L’expression des oncoprotéines E6/E7 est donc associée au phénotype invasif des lignées tumorales. Cependant les effets d’apparence contradictoire mis en évidence dans notre étude traduisent la complexité de la régulation de l’expression des oncoprotéines et de ses effets in vivo. Nous pouvons émettre l’hypothèse que la présence de variants de E6 et la régulation de l’épissage de l’ARNm E6/E7 participe à l’acquisition de propriétés invasives des lignées tumorales HPV positives.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (273 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.226-273

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SATHM09203
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8339
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.