La colonisation française des E. F. O : délimitation, représentations et spécificités de 1842 à 1914 : Thèse de Doctorat de l'Université de Polynésie française ; Université Paris 7, Denis Diderot, soutenue le 10 décembre 2009

par Toriki Gleizal

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Bruno Saura et de Alain Forest.

Soutenue en 2010

à l'Université de Polynésie française .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'entreprise coloniale française dans les établissements français de l'Océanie de 1842 à 1914. L'objet de ce travail n'est pas de porter de jugement sur les bienfaits ou non de la colonisation française à Tahiti. Il s'agit de mettre en lumière l'originalité de la recnontre coloniale entre Tahitiens et français en proposant une analyse du processus colonial qui a transformé les aspects politique, économique et social de la société tahitienne. Mais surtout, le choix d'étudier les aspects du fait colonial à Tahiti résulte de la volonté de mettre en évidence la rupture idéologique qui s'est produite entre le XVIIIe siècle vantant les mérites d'une île et desses habitants, donnant naissance au mythe de Tahiti et un XIXe siècle expansionniste, mercantiliste et scientifique. Le mythe a fait l'objet et continue de faire l'objet de nombreux travaux historiques ou littéraires. En revanche, l'image de Tahiti au XIXe siècle, période durant laquelle la France décide de "protéger" l'île et d'en faire une véritable colonie ne bénéficie pas de la même attention. Tout en prenant la photographie comme support privilégié d'analyse des réprésentations coloniales polynésiennes, une attention particulière a consisté à mettre en avant les formes de résistances autochtones, prouvant ainsi que les Polynésiens ne peuvent êtres réduits à un statut de victimes résignées.

  • Titre traduit

    French colonization in the E. F. O : delimitation, representing and specificities,1842-1914


  • Résumé

    This argument deals with the French colonial venture in the French Establishments of Oceania from 1842 to 1914. Our intention is not to make a judgement on the positive or negative effects of the French colonization in Tahiti. We seek to highlight the originilty of the colonial encounter between Tahitian and French people by proposing an analysis of the colonial process that transformed the political, economical and social aspects of the Tahitian society. But more partcularly, our choice to study the aspects of the colonial act in Tahiti emerges from a desire to highlight the ideological fracture that occured between the 18th century, a period singing praises about an island and its people, thus giving birth to the Tahitian myth, and the 19th century, a period of expansionnist, commercial and scientific interest. The myth was and still is the subject of numerous historical and literary works. On the other hand, the image of Tahiti in the 19th century, when France decides to "protect" the island and turn it into an actual colony was not granted the same attention. As we use the photograh to analyze the polynesian colonial representations, we particularly focus on emphasizing the forms of native resistance. Thus showing that it is impossible to reduce Polynesians to more resigned victims.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (410-134 p.)
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 394-410

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : RT 166
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.