Atteintes neurologiques associées aux intoxications par biotoxines marines en Polynésie française

par Clémence Gatti

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire

Sous la direction de Marcel Le Pennec et de Anne-Marie Legrand.

Soutenue en 2009

à Polynésie française .


  • Résumé

    Cette thèse a pour premier objectif d'obtenir une vision physiologique globale et la plus réaliste possible des différents ichtyosarcotoxismes présents sur le territoire polynésien. En plus de témoigner de la co-évolution d'ichtyosarcotoxismes toxicologiquement distincts, cette étude révèle une forte proportion de signes neurologiques, témoignant dans certains cas, d'une possible action centrale des toxines impliquées, dans d'autres, d'une possible implication de phénomènes auto-immuns. Ainsi, nous proposons par la suite, de considérer les toxines marines comme déclencheurs potentiels d'un processus dysimmunitaire dirigé contre le système nerveux périphérique, ce mécanisme étant susceptible d'expliquer l'apparition, chez certains patients, d'atteintes neurologiques périphériques chroniques. Si la présence de ces dernières fut caractérisée au plan électrophysiologique en revanche, la piste immunologique, à travers la recherche d'auto-anticorps neuronaux, n'a pu être mise en évidence.

  • Titre traduit

    Neurologic disturbances associated to marine bio-toxin poisonings in French Polynesia


  • Résumé

    This thesis has for first aim to obtain a general, realistic and pathophysiological view of the different ichtyosarcotoxisms present on the Polynesian territory. In addition to give evidence of the co-evolution of different ichtyosarcotoxisms toxicologically distinct, this work has permitted to reveal a high proportion of neurological signs, possibly testifying, in some cases, of a central action of implicated toxins and also of immune disturbances in other cases. Therefore, we propose in second part, to consider marine toxins as potential activators of an auto-immune process directed against peripheral nerve system, possibly responsible of chronic neurological disturbances observed in some intoxicated patients. If discreet chronic neurological injuries have been electrophysiologically established, however, the auto-immune hypothesis, explored through the research of neuronal auto-antibodies, has not been confirmed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (245 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 169-202. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : RT 144
  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.