Idéal et normativité dans la philosophie de Kant

par Laurent Boutot

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bernard Mabille.


  • Résumé

    Ce travail s'interroge sur la signification et la portée du concept de « souverain Bien » dans la philosophie pratique de Kant. Comment justifier l'affirmation kantienne selon laquelle le souverain Bien est l'objet nécessaire et a priori de la raison pratique pure ? L'objectif de la thèse est de chercher à rendre compte de ce moment téléologique qui surgit dans la « Dialectique de la raison pratique pure » et que la théorie normative exposée dans « l'Analytique » semble pourtant rendre inutile. L'aspiration au souverain Bien est nécessaire a priori parce qu'elle participe de l'inévitable et naturel élan métaphysique de la raison à l'inconditionné. On cherche ensuite à fonder la nécessité pratique du souverain Bien en montrant que si le souverain Bien ne fait pas partie des concepts fondamentaux de l'éthique, il fait cependant partie des concepts fondamentaux de l'application de l'éthique au contexte d'une volonté morale finie. Enfin, la nécessité morale de la tâche de promouvoir de souverain Bien vient ce que celle-ci est à rapporter à l'exigence immanente de la raison pratique de chercher à s'appliquer dans le monde.

  • Titre traduit

    Ideal and normativity in Kant's practical philosophy


  • Résumé

    This study examines the role and the meaning of the concept of the « highest Good » in Kant's practical philosophy. It tries to give a justification for Kant's claim that the highest Good is the necessary and a priori object of pure practical reason, and to give an account for this teleological moment revealed into the « Dialectic of pure practical reason » even though the normative theory founded by the « Analytic » seems to make such a moment useless. At first, the highest Good appears as a necessary object because it refers to the ineluctable and natural striving of reason for the unconditioned. Then, the practical necessity of the highest Good is connected to the fact that this concept, which doesn't belong to the fundamental concepts of ethics, belongs nonetheless to the fundamental concepts of ethic's application to the situation of a finite moral volition. The aspiration to the highest Good is finally related to the moral requirement inherent to practical reason to have an application in the world of nature. For such application is a necessary and a priori duty, the practical task ordering to promote the highest Good inherits of this moral necessity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (455 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 435-450 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.