Approche psychopathologique du symptome dans les maladies de la modernité

par Carlos Guevara

Thèse de doctorat en Psychopathologie clinique

Sous la direction de Christian Hoffmann.

Soutenue en 2009

à Poitiers , en partenariat avec Université de Poitiers. UFR de sciences humaines et arts (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette approche de la notion de symptôme dans le champ de la psychopathologie d'orientation psychanalytique est située dans une perspective à la fois historique et épistémologique et vise à montrer l'évolution essentielle du regard clinique depuis ses origines dans la médecine antique et à l'âge classique, jusque dans ses remaniements actuels à travers les conceptions « technicistes » postmodernes du rapport à la souffrance et à la santé psychique. L'éclairage essentiel apporté par la conception psychanalytique au début du XXème siècle consiste à réintroduire la question du Sujet souffrant dans une problématique largement dominée par un déterminisme organiciste issu de la psychiatrie du XIXème siècle. Grâce à Freud et sa définition du symptôme comme réalisation de désir inconscient et ensuite comme défense face à l'angoisse, une conception du sujet de l'inconscient s'impose sur une conception purement pathologique. Ensuite c'est avec Lacan, que sur la voie tracée par Freud, la dimension symbolique et réelle du symptôme sera mise à jour conceptuellement permettant d'aborder et d'éclairer les phénomènes cliniques qui caractérisent notre époque. Ce travail en fait un commentaire sur l'ensemble de ces phénomènes et sur la logique qui les ordonne et s'attarde sur deux problématiques en particulier : la dépression et la démence de type Alzheimer. Après la réflexion conceptuelle son intérêt est de mettre en valeur l'enjeu clinique et éthique qui consiste à maintenir la psychanalyse comme une offre valable pour accueillir et traiter le malaise du sujet de notre époque

  • Titre traduit

    Psychopathological approach of the symptom of the diseases in modernity


  • Résumé

    This approach of the notion of symptom within the field of the psychopathology oriented by psychoanalysis is based on a perspective both historical and epistemological. Its aim is to point out essential evolution of the clinical outlook beginning with its origins, in the medicine of Antiquity and the Classical Age, up to the contemporary transformations following the “technicist” postmodern conceptions regarding suffering and psychic health. The basic contribution brought by the psychoanalytic conception at the beginning of the XXth century consists in the reintroduction of the Subject which suffers within a problematic largely dominated by an organicist determinism issued from XIXth century psychiatry. Due to Freud and to its definition of the symptom as realisation of an unconscious wish, and then as a defence as a response to anxiety, a particular conception of the subject of the unconscious is substituted for a conception purely pathological. It was then with Lacan that the path opened by Freud, concerning the real as well as the symbolic dimension of the symptom, will be actualized from a conceptual point of view, which also allowed for a treatment and clarifying of the clinic phenomena that characterise our epoch. This contribution constitutes a commentary on the set of these phenomena as well as on the logic that guides them, and it considers in detail two particular issues: depression and the Alzheimer type dementia. Following the conceptual argumentation, its main interest consists in bringing to light the clinical and ethical scope which concerns the fact of maintaining psychoanalysis as a effective offer in order to meet and treat the discontent of the subject of our times

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (257 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 251-257 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.