L'islam des théophanies : structures métaphysiques et formes esthétiques

par Souâd Ayada

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Louis Vieillard-Baron.


  • Résumé

    Cette étude a pour but de démontrer l'existence d'une correspondance entre la métaphysique de l'islam et les arts de l'islam, qui sont les manifestations sensibles d'une conception de l'Absolu. Cette figure de l'Absolu se donne dans la religion, selon deux modèles de la révélation que dessine le Coran. L'un soutient la représentation d'un Dieu transcendant et inaccessible, l'autre se fonde sur l'idée de la manifestation de Dieu. La religion présente une division, que la pensée islamique interprète selon deux conceptions du monothéisme : un monothéisme abstrait affirmant l'invisibilité de Dieu, un monothéisme de la théophanie qui soutient la vision d'un Dieu apparaissant dans les miroirs de ses créatures. La pensée d'Ibn 'Arabî, formée sur l'intuition de la théophanie, constitue la philosophie immanente aux arts islamiques. Elle offre l'exposé synthétique du théophanisme, dont nous éprouvons la valeur au regard du modèle défendu par Hegel et fondé sur l'idée de l'Incarnation de Dieu.

  • Titre traduit

    Islam and theophany : metaphysical structures and aesthetical forms


  • Résumé

    This investigation aims to prove that some congruence exists between the metaphysical structure of Islam and the fine Arts in Islamic culture. The latter are the manifestation of a conceptual apprehension of the Absolute in the realm of the sensible realities. Such a representation of the Absolute shows itself in the religion, according to two patterns of divine revelation. The one provides the representation of an inaccessible God, while the other is founded upon the notion of “God's self-manifestation”: a monotheism that profess an abstract divinity and believes in an invisible God, and a “monotheism of the theophany” that profess the vision of a God who reveals himself in the mirrors of his creatures. Ibn Arabi's thought sets up the philosophy inherent to the Islamic fine Arts. It exhibits the synthesis of the "theophanism", and we estimate it in comparison with the pattern of Hegel's philosophy, founded upon the notion of God's Incarnation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (617 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 569-608. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque Orient - Monde arabe.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 297.1 AYA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.