Integration of China's domestic market during the reform era

par Cheng Li

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Gérard Duchêne.

Soutenue le 19-06-2009

à Paris Est , dans le cadre de Economie, Gestion Et Espace , en partenariat avec ERUDITE (équipe de recherche) et de Equipe de Recherche sur l'Utilisation des Données Individuelles Temporelles en Economie (laboratoire) .


  • Résumé

    A l'occasion du trentième anniversaire de la transition économique de la Chine, ma thèse traite de plusieurs aspects de l'intégration du marché intérieur chinois au cours de cette époque passionnante. Le chapitre 1 donne d’abord un aperçu des réformes institutionnelles visant à renforcer le contrôle d’Etat à l’égard des affaires régionales et promouvoir l’intégration du marché chinois entreprises depuis 1978. Des faits stylisés récents de la protection locale révélés par une enquête sont ensuite illustrés. Le chapitre 2 présente une revue rapide de la littérature relative à l’intégration économique entre régions chinoises. En général, ces travaux peuvent être regroupés en six volets principaux: similarité de la structure de production; convergence des prix; synchronisation des cycles d’activité; commerce domestique; mobilité inter-régionale des capitaux ; et migration interne. Le chapitre 3 étudie le commerce domestique en Chine. Dans l’esprit de McCallum (1995), nous montrons qu’en contrôlant diverses variables gravitationnelles classiques, les flux commerciaux à l’intérieur d’une province sont 23 à 28 fois plus intenses que les flux inter-provinciaux pendant la période 1992-2003. Ces résultats donnent une indication de la fragmentation du marché des marchandises entre provinces chinoises. Néanmoins, à partir des régressions par sous-période, ces barrières commerciales liées aux frontières provinciales ont connu un déclin manifeste depuis le milieu des années 90. Le chapitre 4 se penche sur la mobilité et l’efficacité allocative des capitaux entre les provinces chinoises. Tout d’abord, nous mettons en évidence que les taux d’épargne et d’investissement provinciaux sont significativement corrélés durant la période 1978-2006. Selon l’argument de Feldstein et Horioka (1980), ces résultats s’interprètent comme une indication de faible mobilité inter-provinciale des capitaux. De surcroît, en détectant la causalité entre l’investissement agrégé et le revenu provinciaux, nous établissons l’efficacité médiocre de l’affectation des capitaux au sein de Chine. Le chapitre 5 porte sur les migrations des mains-d’œuvre entre les régions chinoises. Après une brève présentation des réformes du système de hukou, nous proposons un modèle expliquant les différentiels de salaire avec l’indicateur de frontière provinciale. A partir des statistiques enregistrées par ville et par secteur, nous montrons que la dispersion salariale à l’intérieur d’une province est significativement moins prononcée que la dispersion inter-provinciale durant la période de 2003-2005, toutes choses égales d’ailleurs. Selon la loi du prix unique, telles distorsions liées aux frontières provinciales suggèrent une faible mobilité des mains-d’œuvre entre les provinces chinoises.


  • Résumé

    On the occasion of the thirtieth anniversary of China’s economic transition, this thesis deals with several facets of the integration of Chinese domestic market over such an exciting era. Chapter 1 discusses first a variety of institutional reforms aimed at reinforcing the central control over regional affairs and improving the integration of domestic market. Several stylised facts about the local protectionism, which come from a recent survey implemented by a respected institution, are also illustrated in the chapter. Chapter 2 offers a brief review of the literature relative to China’s internal integration. Generally speaking, the studies have proceeded along six major lines: similarity of production structure, price convergence, synchronization of business cycles, domestic trade linkages, interregional capital mobility and population migration. Chapter 3 examines the trade pattern within China. In the spirit of McCallum (1995), we find that after controlling for various traditional gravity factors, the trade flows within a Chinese province are 23 to 28 times as dense as those between provinces over the period of 1992-2003. Such findings suggest a highly fragmented product market within China. A trend toward market integration is, however, derived from the evolution analysis. The regressions by sub-period samples show that since the mid-1990s, the magnitudes of border effects have exhibited a dramatic decline. Chapter 4 investigates the capital mobility and capital allocation efficiency among Chinese provinces. We show first that the provincial savings and investment rates are significantly and positively correlated over the period of 1978-2006. According to the Feldstein-Horioka’s argument (1980), this relationship can be interpreted as evidence of low capital mobility. Furthermore, by testing the causality between provincial aggregate investment and income, we fail to provide consistent evidence to support the hypothesis of efficient capital allocation in China. Chapter 5 addresses the labor force migration among Chinese regions. After a short introduction of reforms of hukou system, we derive a simple wage gap equation including education level, market potential and provincial border indicator as explaining variables. In using city and sector-level data, we find that other things being equal, the wage dispersions within provincial borders are significantly less pronounced than those among provinces over the period of 2003-2005. According to the law of one price, such findings imply a weak mobility of labor force among provinces.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (171 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 132-145

Où se trouve cette thèse ?

  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.