Experimental and numerical study of confined masonry walls under in-plane loads : case : guerrero State (Mexico)

par Sulpicio Sánchez Tizapa

Thèse de doctorat en Génie civil

Sous la direction de Ahmed Mébarki.

Le jury était composé de Ahmed Mébarki, Michel Lorrain, Djillali Benouar.

Les rapporteurs étaient Michel Lorrain, Djillali Benouar.

  • Titre traduit

    Étude expérimentale et numérique des murs en maçonnerie confinée chargés dans leur plane : cas : état de Guerrero (Mexique)


  • Résumé

    Cette recherche propose des méthodes d’amélioration de résistance et d’évaluation du comportement de murs en maçonnerie confinée construits en briques solides d’argile cuite. Ces éléments sont largement utilisés dans la construction des bâtiments à l’État du Guerrero (Mexique) lesquels doivent résister charges séismiques importantes. Ainsi, un programme expérimental a été développé pour évaluer les propriétés mécaniques des briques et de la maçonnerie, qui sont nécessaires dans la conception et analyse des constructions. Pour augmenter la résistance de la maçonnerie et compenser la variabilité de la résistance à la compression des briques, un mortier à haute résistance et un renfort métallique dans les joints ont été utilisés. Certaines propriétés mécaniques sont égales à celles communément citées, cependant, les autres ont des valeurs deux fois plus grandes. Dans cette région du pays, les trois premiers tests de murs à échelle réelle construits en briques solides d’argile cuite ont été réalisés sous charge latérale alternée afin d'évaluer son comportement. Un renfort métallique et une couche du mortier ont été placés dans les surfaces de deux murs. Ceux-ci ont présenté un bon comportement et le renfort a eu un comportement structural adéquat. Avec les données expérimentales, plusieurs modèles numériques de panneaux et de murs ont été mis au point afin de reproduire l'enveloppe de résistance et le mode de défaillance. Ces modèles ont également évalué l'influence des propriétés mécaniques des briques et des joints sur le comportement global des spécimens. Aussi, un renfort métallique a été placé à l’intérieure des joints dans deux modèles. D'un autre côté, à partir de résultats expérimentaux obtenus et cités, une loi de comportement de la maçonnerie a été définie pour construire un modèle simple qui donne des résultats concordants à la fois avec les résultats expérimentaux et ceux obtenus par la méthode des éléments finis. Finalement, deux modèles simplifiés ont été proposés afin d’évaluer la résistance de murs en maçonnerie en supposant que le plan de rupture est suivant la diagonale du mur. L'un suppose la rupture de la maçonnerie par effet de cisaillement tandis que l'autre suppose la rupture par effet de tension induite. Le ratio entre résistance théorique et résistance expérimentale a été acceptable pour 27 murs faits de matériaux différents et testés sous différents types de chargement où le ratio hauteur sur longueur varie entre 0,7 et 1,26


  • Résumé

    This research work proposes methods to rises the resistance and to evaluate the behavior of confined masonry walls built from clay solid bricks. These elements are widely used in Guerrero State (México) to build masonry structures, which should resist high lateral loads because of the serious seismic hazard. Therefore, a large experimental program to evaluate the mechanical properties of bricks and masonry currently required in the design process and masonry analysis was developed. To rises the masonry resistance and to counteract the influence of the compressive strength of the pieces on the masonry behavior, a high compressive strength mortar and a metallic reinforcement inside the joints were used. With respect to referenced values of the mechanical properties, some were similar and others were twice bigger. In this country zone, the first three tests under lateral load on full-scale confined masonry walls built from clay solid bricks were carried out in order to evaluate its behavior. A reinforcement composed by metallic hexagonal mesh-mortar coat was placed on the faces of two walls to rise or to restore the resistance. The walls showed good behavior and the reinforcement had adequate structural efficiency. Numerical models of panels and walls built by using the experimental data evaluated the envelope resistance, the failure mode and showed the influence of the mechanical properties of the pieces and joints on the global behavior. Two models had metallic reinforcement inside the joints. In addition, a constitutive law of the masonry defined from experimental results allowed to elaborate a simple model, which results were concordant with respect to the experimental results and similar to those calculated by complex models. Finally, two simplified models to evaluate the resistance of confined masonry walls by considering the failure plane on the wall diagonal were developed. One supposes the masonry failure by shear effect and the other supposes the masonry failure by induced tension. The ratio theoretical resistance vs. experimental resistance was adequate for walls built from different materials and tested under different loads, which had ratio Height/Length ranging from 0.74 to 1.26


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.