Évolution des conceptions françaises de l'unification de l'Europe

par Ewa Sypula (Szydlowska)

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Chantal Delsol et de Ulicka Grazyna.

Soutenue le 06-11-2009

à Paris Est , dans le cadre de Entreprise, Travail, Emploi , en partenariat avec Espaces Éthiques et Politiques - Institut Hannah Arendt (EEP) (laboratoire) .

Le jury était composé de Chantal Delsol, Ulicka Grazyna, Jan Baszkiewicz, Joanna Nowicki.


  • Résumé

    L’Europe est une idée philosophique. Elle est ouverte aux différentes idées qui la développent. Elle est née suite à la christianisation des peuples et à la recommandation française pour l’universalisme chrétien. Charlemagne prouve que les nations européennes et l’unité de l’Europe sont liées étroitement. Cette présupposition domine les conceptions suivantes f rançaises de la période du Moyen-âge. Les idées philosophiques de la Lumière créent la communauté culturelle et l’unité européenne au sein du res republica litteraria. La crise de la conscience européenne du XIXème siècle et de la première moitié du XXème siècle mène à l’aggravement de la tension et aux conflits entre les États. Après la deuxième guerre mondiale Robert Schuman et Jean Monnet lancent la conception de l’intégration économique de l’Europe. Ils construisent la CECA appuyée sur tout ce que l’Evangile apporte, sur la tradition du fédéralisme chrétien allemand, sur le personnalisme français et le catholicisme italien social. La deuxième partie du XXème siècle voit une idée d’intégration particulière apparaître : l’Europe des États de Charles de Gaulle. La fin du XXème siècle c’est le traité de Maastricht à l’initiative de la France qui a ouvert un nouveau chapitre dans l’histoire de l’intégration européenne

  • Titre traduit

    The evolution of french concepts of the unification of Europe


  • Résumé

    Europe is philosophical concept. It is open to different thoughts, which contribute to its development. It arose as a result of Christianization of peoples and French support for Christian universalism. Charlemagne proved that European nations and the unity of Europe are closely connected. This assumption dominated in subsequent French concepts in the Middle Ages. The philosophical ideas of the Enlightenment create a cultural community of elites and the sense of European unity within res republica litteraria. The crisis of European consciousness in the 19th century and the first half of the 20th century led to growing tension and conflicts between countries. After the II World War Robert Schuman and Jean Monnet, a liberal open to the Christian thought, put forward a conception of the economic integration of Europe. The European Coal and Steel Community comes to files, based on the word of the Gospel, the tradition of German Christian federalism, French personalism, and Italian social Catholicism. In the second half of the 20th century a separate integration thought also appears : Charles de Gaulle’s Europe patries. The end of the 20th century brought also the Maastricht Treaty, which was created on the initiative of, among others, France, and which opened a new chapter in the history of European integration

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur Université Paris-Est. Service de documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.