Présence du jeune enfant : événement philosophique, source de questionnement éthique

par Marie Garrigue Abgrall (Garrigue)

Thèse de doctorat en Philosophie pratique

Sous la direction de Dominique Folscheid.

Soutenue le 10-12-2009

à Paris Est , dans le cadre de Entreprise, Travail, Emploi , en partenariat avec Espaces Éthiques et Politiques - Institut Hannah Arendt (EEP) (laboratoire) .

Le jury était composé de Éric Fiat, Dominique Folscheid, Bernard Golse, Pierre Magnard, Jean-Pierre Visier.

Les rapporteurs étaient Bernard Golse, Pierre Magnard.


  • Résumé

    Pourquoi un événement en apparence si naturel qu’est l’accueil d’un bébé se révèle t-il si bouleversant et si complexe ? Pourquoi cette présence peut-elle provoquer joie et émerveillement ou angoisse et violence ? N’est-ce pas parce que l’enfant si vulnérable détient aussi une puissance créatrice ? Créateur de relations et d’émotions, il est d’emblée un être d’esprit. Il commence sa vie avec son lot, son daimon singulier. Suivant celui-ci il sera « jeté-dans-le monde » ou accueilli. Trait d’union entre les forces les plus archaïques et la civilisation, le très jeune enfant nous montre à quel point les mouvements de son corps sont le reflet de sa vie psychique. C’est pourquoi une attention aux soins de maternage, au jeu et aux activités d’éveil va être, avec ses parents, au coeur du processus d’intersubjectivité. Cette éducation première prenant sa source dans le soin est déjà de l’ordre du politique et suppose une éthique qui permette à l’enfant de s’épanouir et d’habiter le monde

  • Titre traduit

    The presence of a young child : philosophical event, ethical issue


  • Résumé

    A baby's arrival is such a natural occurrence: why does it cause so much upheaval? Why does its presence create so much joy and wonderment or else such angst and violence? Is it because the child possesses both vulnerability and colossal creative potential? Creator of relationships and of emotions, from the beginning, the child is a spiritual being. He starts out life with his fate, his particular daimon. After his arrival, he will be thrown in the world or he will be welcomed and integrated. As he is at the interplay between the most archaic forces and civilization, the very young child demonstrates that his physical movements reflect his psychic life. Along with his parents, maternal care, play, and his activities are at the core of the intersubjective process. The care of the child is his initial education and is already reflective of political acts and presupposes an ethic which will allow the child to blossom and to inhabit his world


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.