Les femmes africaines en immigration

par Marie Raharijaona (Jaozandry)

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Papa Samba Diop.

Soutenue le 22-05-2009

à Paris Est, dans le cadre de Lettres, Sciences Humaines et Sciences Sociales, en partenariat avec Poétiques modernes et échanges interculturels (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Papa Samba Diop, Romuald Fonkoua, Liliane Ramarosoa.


  • Résumé

    Notre étude sur Les femmes africaines en immigration ouvre la voie à une nouvelle lecture du personnage féminin dans des romans et nouvelle de trois écrivaines : Calixthe Beyala, Leïla Sebbar et Michèle Rakotoson. Ce sujet controversé de la figure féminine africaine suscite de nombreux débats critiques. On accuse souvent les femmes africaines d’être restées en retard par rapports aux autres femmes dans le monde. Elles ont besoin de changement tant dans leur perception des choses que dans leur implication dans le développement de leur pays. Le recours à l’éducation est l’une des assurances pour leur faire acquérir des compétences et des qualités constitutives de la dynamique du développement. Il s’avère donc nécessaire de faire un retour dans le monde du savoir pour réfléchir sur son engagement professionnel et de s’armer d’outils nécessaires à son développement personnel et à celui de son pays. C’est probablement dans ce cadre que plusieurs femmes s’adonnent actuellement à l’écriture et tentent de lutter pour sortir de l’engourdissement qui les bloque et les empêchent d’évoluer dans le monde moderne. Ainsi dans le cadre de ce travail de fin d’étude, je présenterai des analyses sur le parcours et pratiques des femmes africaines en immigration. Ce travail est basé sur des romans et nouvelles écrites par des femmes qui se sont inspirées de leur vie quotidienne pour traduire le désarroi qui accompagne souvent une population migrante. A l’époque où ces romans ont été écrits, ce sont surtout les hommes qui, motivés par la perspective d’un meilleur travail, viennent immigrer en France en entrainant avec eux leurs femmes et leurs enfants. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Dans notre recherche, nous allons suivre les expériences de plusieurs héroïnes de romans en mettant en évidence leurs succès et leurs échecs. Nous allons ressortir par la même occasion l’influence positive et négative de leur environnement social, les faits marquants, indélébiles qui constituent les facteurs de changements personnel et professionnel.La conclusion qui y ressort c’est que le succès de l’immigration ne dépend pas seulement de la population migrante. Certes, le manque d’éducation constitue un frein qui bloque certaine ouverture d’esprit. Toutefois, le courage qui anime ces femmes leur permet de surmonter de nombreux problèmes. Le pays d’accueil a lui aussi une large part de responsabilité car, si nous nous en tenons à notre corpus, la loi de l’immigration provoque souvent un problème identitaire qui déstabilise profondément les migrantes

  • Titre traduit

    African Women in Immigration


  • Résumé

    Our study of Immigrated African women opens up the way to a new reading of the female character in novels and short stories by three women writers : Calixte Belaya, Leila Sebbar and Michèle Rotoson. This controversial subject of the African woman character arouses many crucial debates. African women have often been accused of having remained behind, compared to other women throughout the world. They need changes as much in their perception of things as in their implication in the development of their country. Education is one of the best way for them to acquire skills and essential qualities of a dynamic growth phase.It is thus necessary to return in the world of knowledge to think about her professional commitment and to arm herself of necessary tools as well for her personal fulfilment as for her own country. Obviously it is this context that a few women are devoted themselves to writing and to try to fight for coming out this dulling which freezes them up and prevent them from evolving in the modern society.So as part of this study for the end of my studies, I will analyse the career and practical experiences of African Women in Immigration. This work is based on novels and short stories written by women who inspired themselves from their daily lives to convey their helplessness which is often part of a migrant population. At the time when these novels were written, it was mainly men who motivated by the idea of a better job, migrated to France bringing along their wives and their children with them. It is anymore the case today. In our study we are going to follow the experiences of a few heroines of novels by revealing their successes and their failures. At the same time we are going to bring out the positive and negative influences of their social backgrounds, the striking and indelible facts which constitute the factors of personal and professional changes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur Université Paris-Est. Service de documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.