La construction de la fiction dans l'écriture de textes narratifs à visée littéraire à l'entrée au collège : quand le dialogue pédagogique interfère avec le dialogue intérieur chez les jeunes scripteurs

par Marie-Françoise Fradet-Le Coz

Thèse de doctorat en Sciences du Langage

Sous la direction de Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval et de Sylvie Plane.

Soutenue le 26-09-2009

à Paris Est , dans le cadre de École doctorale Lettres, Sciences Humaines et Sciences Sociales (Créteil) , en partenariat avec Philosophie et Littérature : textes, traditions, idées (équipe de recherche) et de Lettres, Idées, Savoirs (Créteil) (laboratoire) .

Le président du jury était Marie-Laure Elalouf.

Le jury était composé de Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval, Sylvie Plane, Marie-Laure Elalouf, Irène Fenoglio, Catherine Boré.

Les rapporteurs étaient Marie-Laure Elalouf, Irène Fenoglio.


  • Résumé

    La présente recherche s'inscrit dans le contexte de l'enseignement-apprentissage de l'écriture à l'entrée au collège. Il s'agit d'observer comment se construit la fiction dans des textes narratifs à visée littéraire quand le tout nouveau collégien est d'abord seul face à la commande d'écriture et au texte qui s'élabore, puis accompagné de l'enseignant qui engage un dialogue avec lui à la lecture du texte produit. L'analyse conjugue trois perspectives : celle de la didactique, en interrogeant le concept de médiation (médiation discursive et médiation pédagogique) et celui de dialogisme, en référence aux travaux de L.-S. Vygotski et de M. Bakhtine ; celle de l'étude littéraire, en liant la fiction à l'interprétation, selon la théorie esthétique d'U. Eco ; et enfin, celle de la linguistique, en empruntant à la génétique textuelle ses méthodes pour lire les productions des collégiens comme des textes d'écrivains. Les investigations menées permettent de porter un regard nouveau sur ce qui constitue la fiction dans les écrits des jeunes scripteurs (un imaginaire médiatisé, mêlé à une subjectivité d'auteur, qui traduit l'expression de soi) et d'enrichir la réflexion sur le rôle joué par le professeur, auteur de consigne et accompagnateur, dans la maîtrise progressive des procédés d'écriture par les élèves


  • Résumé

    The presented research has been written in the context of teaching-learning how to write when entering secondary education. It is about observing how fiction is built in literary narrative texts when a new pupil first approaches the topic and deals with the essay he is writing alone, and then when accompanied by the teacher who engages in a dialogue after having read the produced essay. The analysis uses three perspectives: didactic touching upon concepts of mediation (discursive mediation and pedagogic mediation) and dialogism with reference to the works of L.S. Vygotski and M. Bakhtine; literary study linking fiction and interpretation according to the aesthetic theory of U. Eco; and linguistic borrowing to textual genetic and its methods to read pupils' essays like a writer's text. The investigations carried out led to a fresh look at what constitutes fiction in the writings of young scripter's (a mediatised imaginary, linked to subjectivity which translates self expression) and to enriched reflection on the role played by the teacher, author of the essay topic and assistant in the progressive mastering of the writing process by pupils

Accéder en ligne

bibliorespect


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.