Une chronique de l'ordre Teutonique et ses usages à la fin du Moyen Âge : l'Ancienne Chronique des Grands-Maîtres et sa réception jusqu'au milieu du XVIe siècle

par Mathieu Olivier

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Marie Moeglin.

Soutenue le 05-12-2009

à Paris Est , dans le cadre de Lettres, Sciences Humaines et Sciences Sociales , en partenariat avec Culture et sociétés (équipe de recherche) .

Le président du jury était Werner Paravicini.

Le jury était composé de Jean-Marie Moeglin, Werner Paravicini, Peter Hvilshøj Andersen, Jacques Paviot, Jarosław Wenta.

Les rapporteurs étaient Peter Hvilshøj Andersen, Werner Paravicini.


  • Résumé

    Le présent travail s’inscrit dans le regain d’intérêt pour le complexe des chroniques médiévales de l’ordre Teutonique. Afin de mieux cerner les fonctions de l’écriture historiographique au sein de l’Ordre, il fait le choix de s’attacher en particulier à une compilation méconnue de la première moitié du XVe siècle, l’Ancienne Chronique des Grands-Maîtres. Riche d’une tradition manuscrite touffue, la chronique se présente pour l’essentiel comme la mise en prose des œuvres plus célèbres qui l’ont précédée au XIVe siècle. La nouvelle donne politique et militaire qui affecte alors un ordre Teutonique en crise oblige pourtant à s’interroger sur les ressorts et les limites de cette apparente continuité d’un discours historique dont tout par ailleurs paraît attester la caducité. Appuyée sur les outils de la philologie et de la codicologie, l’enquête s’efforce de retracer le cycle de vie d’une compilation, depuis ses « prétextes » du XIVe s. jusqu’à sa réception, en ses manuscrits et au-delà, étudiée jusqu’à 1550 environ. La résurgence historiographique dissimule en réalité un contexte d’écriture nouveau. La chronique est née dans les années 1430 d’un projet éminemment partisan alors que l’Ordre se déchire entre plusieurs factions, mais tire précisément sa force d’avancer masquée, sous la forme d’une chronica nullius. Dès lors, la réception du texte apparaît sous le jour d’un processus de neutralisation progressive d’un manifeste tendancieux. Elle montre aussi que ce précis d’histoire, en dépit de sa large diffusion, échoue in fine à devenir une vulgate historiographique. L’étude est prolongée par une nouvelle édition critique du texte, ambitionnant de remplacer l’édition de 1866


  • Résumé

    This PhD aims at giving an insight into the uses of historical writing within the medieval Teutonic Order, whose chronicles have been the focus of a renewed scholarly interest for two decades. It focuses on a little-known compilation dating back to the first half of the 15th century, the Old Chronicle of the Grand Masters. Preserved in many manuscripts, this text reads at first glance as a prose version of more famous masterpieces from the 14th century. The political and military “new deal” a weakened Teutonic Order has to cope with in 15th-century Prussia raises a wide range of questions around this permanence of a historical discourse which was otherwise considered at odds with the real situation of the Order after Tannenberg. Applying the tools of codicology and philology, this work tries to shed light on the complete span of a chronicle’s life, from its “foretexts” to its reception until the middle of the 16th century. As a matter of fact, the apparent revival of an “outdated” historical discourse conceals a wholly modified set of conditions impinging on history writing. The text proves to be a biased manifesto under the guise of an “authorless” unveiling of the true history, and is as such deeply embedded within a context of internal rivalries between “regional” clans within the Order. The further reception of the text therefore needs to be reasserted as a process of step-by-step neutralization. At the same time, the inquiry into the chronicle’s reception shows that the Old Chronicle of the Grand Masters, despite a widespread diffusion, failed to become a historical vulgate of sorts. A new critical edition of the text is given to replace the old edition by Toeppen, flawed with many shortcomings

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.