La quête d'identité à travers les mythes en Cantabrie

par Karine Ballaneda

Thèse de doctorat en Etudes ibériques et latino-américaines

Sous la direction de Christian Lagarde.

Soutenue en 2009

à Perpignan .


  • Résumé

    Cette étude renvoie à de multiples problématiques induites dans son titre même. La question d'identité est complexe dès sa définition. Elle est un processus et non une notion, puisqu'elle est sans cesse en évolution, l'homme puis le groupe se définissant par rapport aux autres et s'adaptant au contexte. Pourtant, le passé du groupe trouve sa légitimité dans son ancienneté. Néanmoins, l'identité n'est pas innée : pour se définir, elle a besoin de se référer aux éléments qui la composent. Aussi l'histoire, la culture, la langue, sont autant de prétextes pour s'affirmer, alors même que ces éléments sont marqués par le sceau de la création, bien qu'étant parfois intemporels et immémoriaux. Dans le cadre de la Cantabrie, la fin du franquisme autorise une résurgence de la culture « populaire ». La mythologie trouve amplement sa place dans ce retour aux sources. Cependant, la mémoire fait parfois défaut et les mythes cantabres en subissent les affres. Leur passage à l'écrit est un moyen pour lutter contre l'oubli mais est également l'occasion d'altérations. Ainsi, leur analyse permet de faire le jour sur les éléments qui subsistent au temps. Elle met également en exergue les diverses manipulations qu'ont pu subir ces récits, depuis leur création orale jusqu'à leur instrumentalisation actuelle, en passant par la folklorisation et les retranscriptions qui ont suivi. Définir sa propre identité dans les méandres des faiblesses de la mémoire, du caractère fictif de l'authenticité, de l'aspect douteux de la culture « populaire », rend difficile la quête d'identité cantabre, qui est par ailleurs éprouvée par une meilleure reconnaissance des communautés autonomes voisines.

  • Titre traduit

    ˜The œquest of identity through the myths in Cantabria


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (457 f.).
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 442-452

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2009 BAL

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.