Contribution à une théorie des relations domestiques : le cas de la formation aux métiers du cheval, entre observation, accompagnement et intervention

par Philippe de Boissezon

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Frédérique Lerbet-Séréni et de Franck Vialle.

Soutenue en 2009

à Pau .


  • Résumé

    La recherche vise une exploration des modalités de connaissance en œuvre dans les relations interpersonnelles, en présence active des chevaux, sur le terrain de la formation professionnelle en équitation. Dans les perspectives de l’accompagnement vers un « métier avec la nature », et du « Long Life Learning », que peut-on savoir de ce qui se joue en matière de transmission, d’autonomie, et d’apprentissages ? La première partie approfondit les notions de domesticité et de dressage, et pose la question hiérarchique sous la forme d’un enchevêtrement des relations et différences, interpersonnelles et intersubjectives. La deuxième partie restitue et discute des théories de l’observation participante et de l’accompagnement en reprenant les thèmes de la narrativité et de l’imaginaire de la relation équestre. Elle propose une approche dialogique, conduite dans la troisième partie selon une pragmatique de l’énonciation. La série d’expériences mise en place sur le terrain professionnel, avec la coopération des apprenants, constitue un corpus d’échanges discursifs en situation de formation. Ce corpus est analysé et interprété diachroniquement, en référence aux approches paradoxales de la relation. L’interprétation conduit à une modélisation contradictoire de l’intervention/observation, reversée dans un questionnement de l’épistémologie du paradoxe relationnel domestique. La recherche contribue à mieux élucider un champ de la formation professionnelle mal connu, mais en forte croissance à l’interface de la formation initiale et continuée. Elle ouvre des perspectives opérationnelles, notamment en matière de conception et d’organisation de l’alternance en formation.

  • Titre traduit

    Contribution to the theory of domestic relationships : the case of professional trainig for horse related careers, between observation, accompaniment and intervention


  • Résumé

    This research aims to explore the kinds of knowledge that are enacted through interpersonal relationships in the presence of horses during professional training in horse related careers. What is happening in terms of transmission and autonomy within the framework of accompanying adults in Long Life Leaning ? Part one develops the notions of domestic hierarchy and dressage. It exposes the emergence of conflicting hierarchies in inter-person and inter-subject relationships. Part two resituates and discusses the theories of participatory observation and accompaniment. We explore the themes of accountability and the imaginary of horse relationships. This leads to a dialogical approach in part three based on the pragmatics of discourse. The field experimentation set up with the collaboration of learners established a corpus of conversation throughout the training. This corpus is analysed and interpreted diachronically in reference to the paradoxical relationship theory. This interpretation leads to a intervention/observation design which is transferred into the questioning of paradoxical domestic relationship epistemology. This design causes us to question the alternation of training and formal schooling and more generally brings up the question of sensitivity in education as well as the aesthetic and political flourishing of the person.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (638 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 494-509. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ULT 1157
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.