Choix de localisation multiple, investissements directs à l'étranger et spécialisation : la place des pays d'Europe centrale et orientale dans l'Union européenne

par Natalia Vechiu

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jacques Le Cacheux.

Soutenue en 2009

à Pau .

  • Titre traduit

    Multiple location choice, foreign direct investment and specialization : the place of central and eastern european countries in the Europe union


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est d’étudier les choix de localisation des entreprises multinationales et les IDE sous l’incidence de l’intégration économique et aussi leurs implications en termes de spécialisation productive des pays. Dans un premier temps, nous avons étudié ce que les modèles de la nouvelle économie géographique (NEG) et la théorie des multinationales nous apprennent à ce sujet et nous avons vu comment l’intégration économique peut considérablement affecter la localisation des entreprises et la spécialisation productive des pays. Ensuite, dans un modèle d’économie géographique et activité multinationale, nous avons pu montrer que l’intégration de plus en plus de pays émergents et de PVD à l’économie mondiale et leur compétitivité relative peuvent changer considérablement les conclusions classiques de la NEG. Plusieurs pays (développés, émergents ou en voie de développement) peuvent bénéficier d’une accumulation d’industrie (ou d’IDE), une périphérie pouvant devenir un centre. Notre modèle théorique a été ensuite validé par une étude économétrique concernant les IDE dans les PECO. Nous avons montré qu’en même temps que les caractéristiques des pays (salaire relatif, infrastructure de communication, potentiel de marché), l’environnement international et la concurrence à laquelle les PECO doivent faire face influencent aussi les IDE vers ces pays: ils sont sensibles aux localisations alternatives, avec une meilleure infrastructure (comme l’Europe du Sud) ou des salaires plus avantageux (comme la Chine). Enfin, l’intégration économique en Europe (en tenant compte des 27 pays membres actuels) a eu un impact assez faible sur la concentration des activités et la spécialisation des pays au niveau des secteurs économiques, mais un impact plus important au niveau des industries manufacturières. Effectivement, les industries manufacturières sont devenues globalement moins concentrées et les pays sont devenus plus spécialisés. En essayant de déterminer quels facteurs expliquent la spécialisation des pays, nous avons trouvé que les IDE jouent un rôle significatif, mais beaucoup moins important que, par exemple, la productivité du travail ou l’infrastructure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 201-209

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : UDT 2213
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.