Women's labour market participation interacting with macroeconomic growth and family policies

par Angela Stefanie Luci

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de Jacques Le Cacheux et de Anita B. Pfaff.

Soutenue en 2009

à Pau en cotutelle avec l'Universität Augsburg .

  • Titre traduit

    Emploi des femmes, croissance macroéconomique et politiques familiales : quelles interactions ?


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse recherche le lien entre l’emploi des femmes et la croissance macroéconomique en prenant en compte les effets des politiques familiales. Tandis que plusieurs études montrent un impact positif de l’emploi des femmes sur la croissance macroéconomique, l’impact inverse de la croissance sur l’emploi des femmes n’est pas si clair. Quelques économistes suggèrent que la croissance du PIB baisse d’abord l’emploi des femmes et l’augmente seulement à mi et long terme à partir d��un certain niveau de développement économique, mais cet impact convexe (hypothèse du « U de la féminisation») n’est pas encore prouvé par des études empiriques. Je propose donc une propre analyse empirique de l’impact de la croissance macroéconomique sur l’emploi des femmes, basée sur des données qui contiennent des observations de plus de 180 pays et de plus de 40 ans. La structure de la base de données me permet de prendre en compte des problèmes d’endogénéité. Mon analyse confirme un impact convexe de la croissance macroéconomique sur l’emploi des femmes. Ce résultat montre que pour promouvoir l’emploi des femmes, on ne peut pas toujours compter sur la croissance. Des institutions promouvant l’égalité entre hommes et femmes sont nécessaires pour encourager l’emploi des femmes, et surtout l’emploi des mères. Pourtant, dans de nombreux pays européens, le caractère redistributif de plusieurs instruments de la politique familiale risque de décourager l’offre d’emploi des mères. Par conséquent, il apparaît essentiel de créer un éventail cohérent d’instruments de politique familiale pour prévenir, en même temps, les familles de la pauvreté et encourager l’emploi des mères et la fécondité.


  • Résumé

    This thesis shows that women’s labour market participation, macroeconomic growth and family policies are closely linked to each other. Whereas there is clear theoretical and empirical evidence that female labour market participation unambiguously promotes GDP growth, the inverse impact of GDP growth on female labour market participation is not as clear in the existing literature. While some economists suggest that growth decreases female labour market participation at early stages of economic development and increases it at later stages only, this convex impact, also known as “feminisation U” hypothesis, has not yet been proven empirically. I test the “feminisation U” hypothesis based on panel data that spans over 180 countries and over 40 years, which allows adequately taking into account endogeneity problems. The analysis confirms the “feminisation U” hypothesis and makes clear that simply relying on macroeconomic growth is not sufficient to promote female labour market participation. Equalising institutions that explicitly promote women’s, and especially mothers’ labour market participation are necessary not only in developing but also in industrialised countries. Yet, the analysis shows further that in most European countries, the redistributive character of several family policy instruments risks discouraging mothers’ labour supply. Hence, it is essential to create a set of coherent family policy instruments that manage to simultaneously prevent families from income poverty while encouraging women’s employment and fertility at the same time.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (226 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 189-199

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : UDT 2203
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.