Dynamiques identitaires et relations de genre : à propos de la scolarisation des filles au Rwabda

par Gaspard Gaparayi

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Abel Kouvouama et de François Dubet.

Soutenue en 2009

à Pau .

  • Titre traduit

    Identity dynamics and gender relations : about the enrolment of girls in rwanda


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'intérêt scientifique de cette recherche s'attache à la compréhension de la question du genre. En effet, les problèmes de genre, de la femme, de l'éducation et du développement sont devenus ces derniers temps un lieu d'expression des singularités des positions des chercheurs et de tous les acteurs nationaux et internationaux (experts, bureaucrates, responsables d'ONGs, etc. ) qui vivent du développement des autres et mobilisent à cet effet des ressources matérielles et symboliques considérables. La première partie de la thèse présente les aspects géographiques, démographiques et historiques du Rwanda. La deuxième partie intitulée "Problématique de l'éducation et de la scolarisation des filles au Rwanda" est un regard rétrospectif d'ensemble porté sur l'éducation traditionnelle sur laquelle la scolarisation va se greffer ; la thèse examine comment, à travers les systèmes scolaires qui se sont succédés depuis l'installation de la colonisation jusqu'à nos jours, des transformations de l'éducation en faveur des femmes ont été engagées. La troisième partie de la thèse intitulée "Scolarisation des filles et dynamiques des relations de genre au Rwanda", fait une analyse synthétique des progrès induits par le mouvement scolaire et éducatif d'ensemble. A partir de l'examen du mouvementféministe dans le monde, nous avons orienté la réflexion sur la part des élites dans le processus de changement social des mentalités, sur leur rôle dans la production de l'idéologie et dans la gestion du pouvoir politique. Ici, l'instrumentalisation du corps de la femme à l'occasion des guerres et du génocide ainsi que la faible place qu'elle occupe dans les instances de prise de décision illustrent le sort qui lui est réservé par les élites politiques et administratives dans ce pays. La thèse s'achève sur l'évaluation des enjeux de la politique du genre au Rwanda, et suggère des pistes de réflexion sur les conditions du changement social. Ici, la réflexion est particulièrement orientée sur la place de l'éducation dans l'appréhension des problèmes en rapport à l'égalité, l'équité et la complémentarité des sexes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (483 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 459-472

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : ULT 1159
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.