Gestion des ressources et peuplement des espaces pastoraux au défi de la modernité : le cas des pasteurs de la puna péruvienne

par Marion Charbonneau

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Yves Poinsot.

Soutenue en 2009

à Pau .

  • Titre traduit

    ˜The œchallenges imposed by modernity on natural resources management and pastoral lands settlement : the case of Peruvian puna shepherds


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans les Andes, des sociétés pastorales spécialisées dans l’élevage multi-espèces d’alpagas, de lamas, d’ovins et de bovins occupent la puna, étage situé au-dessus de 4300 mètres d’altitude, où les contraintes bioclimatiques interdisent toute culture. La production de fibre d’alpaga destinée au marché international constitue la principale ressource de populations peu denses, dispersées auprès de leurs troupeaux. L'obligation de circuler s'impose à tous, pour accéder aux ressources fourragères comme pour échanger les produits ou acquérir des denrées alimentaires. Ces sociétés, en pleine transition démographique et exposées au réchauffement climatique, se trouvent aujourd’hui confrontées à une raréfaction des ressources disponibles par personne alors qu’en parallèle un désenclavement progressif favorise la diffusion de la modernité. Adopter des pratiques optimisant les systèmes d’élevage sans mettre en péril les ressources et concilier les impératifs pastoraux de dispersion avec les nécessités de densification et de regroupement dans les centres constituent les principaux dilemmes qu’elles doivent affronter. Cette thèse étudie donc les conditions de la flexibilité des sociétés pastorales, c’est-à-dire leur capacité à répondre à ces nouvelles tensions. Les données, issues d'une longue enquête de terrain dans le sud du Pérou, sont adossées au concept de système de peuplement. Il intègre dans une même interprétation systémique l'étude des modalités d'utilisation des ressources, celle des relations sociales, les conditions de mobilité et celles de résidence. La mise en lumière de ses ressorts dévoile d'une part que de nouvelles pratiques d’élevage optimisantes, issues de modèles de développement importés ou de l’inventivité des groupes locaux sont adoptées. La création de nouveaux réseaux de collaboration favorise, d'autre part, les économies d’échelle et permet, par une multirésidentialité et une multiplication des déplacements basés sur un éclatement familial, d'accéder à de nouvelles ressources. L’étude comparative que l’on conduit souligne la diversité des formes de flexibilité. Elle met en évidence l’augmentation des possibles techniques et analyse les facteurs conduisant les pasteurs à n’employer que telle ou telle partie de la panoplie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (628 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 527-554

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Maison de la Recherche en Sciences humaines. Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CHA 2009
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Centre Doc Recherche (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2009 EVST CHA
  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ULT 1155

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2866
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.