Géopolitique de l'environnement au Rwanda : pour une gouvernance participative des espaces protégés

par Gaspard Rwanyiziri

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de André Etchelecou.

Soutenue en 2009

à Pau .


  • Résumé

    La gouvernance des espaces protégés au Rwanda a longtemps été caractérisée par des méthodes coercitives en matière de conservation, avec des conflits entre les gestionnaires de ces espaces et les populations riveraines. Ce constat est relativement courant dans les espaces protégés de tous les pays. Mais, au Rwanda, se surajoutent deux phénomènes aggravants : la très forte densité démographique et les difficiles conditions socio-économiques avec lesquelles les populations locales vivent qui se traduisent notamment par le problème du manque de terres et par une grande pauvreté. Dans le but de transformer les mauvaises pratiques héritées de la colonisation, cette gouvernance s’est tournée, depuis 2002, vers des politiques de conservation participative à travers les Projets Intégrés de Conservation et de Développement. Après quelques années d’expérimentation, les résultats de cette nouvelle approche de conservation sont loin d’être satisfaisants. Le fait que les acteurs locaux ne soient pas bien intégrés est la première cause. Pour apporter quelques pistes de solutions, cette thèse s’inspire des expériences des autres pays en matière de conservation participative. Toutefois, compte tenu des particularités des espaces protégés du Rwanda, ces expériences apportent peu au cas rwandais. Cette thèse propose un modèle adapté à la situation rwandaise, avec une gouvernance locale responsable et un développement local conciliant les objectifs de conservation et ceux de réduction de la pauvreté

  • Titre traduit

    Geopolitics of the environment in Rwanda : for a participative governance of the protected spaces


  • Résumé

    For a long time, the governance of protected spaces in Rwanda was characterized by coercive methods in conservation, with conflicts between administrators of these spaces and waterside populations. This statement is relatively common in protected spaces of all countries. But, in Rwanda, is added on two aggravating phenomena: the very strong population density and the difficult socio-economic conditions with which local populations have to live and in particular by the lack of lands issue and big poverty. With the aim of changing these bad practices inherited from the colonization, this governance look into, since 2002, towards policies of participative conservation through Integrated Project of Conservation and Development. After some years of experiment, results of this new conservation approach are far from being satisfactory. Since local actors are not well-integrated is the first cause. To give some answers, this thesis uses other countries experiences in participative conservation. However, considering particularities of protected spaces in Rwanda, these experiences bring little to the Rwandan conservation model. This thesis proposes an adapted model to the Rwandan situation, with a responsible local governance and a local development reconciling objectives of conservation with the poverty reduction

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Géopolitique de l'environnement au Rwanda : pour une gouvernance participative des espaces protégés

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (475 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 428-450

Où se trouve cette thèse ?