Etude de la résistance de plasmodium falciparum aux antipaludiques : impact sur l'élimination du paludisme à Madagascar

par Valérie Andriantsoanirina

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire. Parasitologie

Sous la direction de Rémy Durand et de Laurence Ralamboranto.

Soutenue en 2009

à Paris 13 .


  • Résumé

    Notre objectif a été d’étudier l’efficacité thérapeutique, la chimiosensibilité in vitro et la fréquence des allèles de résistance des principaux antipaludiques utilisés à Madagascar en différents sites couvrant tous les faciès épidémiologiques de l’île de 2006 à 2008. La résistance aux antipaludiques reste encore modérée à Madagascar excepté pour la chloroquine. La prévalence du mutant Pfcrt K76T était inférieure à 1% alors que la prévalence des mutants Pfmdr1 était très élevée, ne laissant qu’environ 15% d��haplotype sauvage en 2007, ce qui suggère que le mécanisme de la chloroquino-résistance à Madagascar pourrait être particulier. Nous rapportons une fréquence importante de triple mutants Pfdhfr 108N/51I/59R allant jusqu’à 68% en 2008 pour certains sites, ce qui soulève des inquiétudes quant à l’avenir de l’usage de la sulfadoxine-pyriméthamine pour le traitement présomptif intermittent des femmes enceintes. Nous n’avons pas observé de quadruple mutants Pfdhfr 108N/51I/59R /164L à Madagascar. Cependant nous rapportons une fréquence croissante de l’allèle simple mutant Pfdhfr I164L, allant jusqu’à 30% en 2008 dans certains sites du sud de l’île, ce qui pourrait annoncer l’apparition de quadruple mutants Pfdhfr dans le futur. L’efficacité clinique de l’artésunate-amodiaquine apparaît excellente.

  • Titre traduit

    Plasmodium falcifarum antimalarial resistance : impact on the malaria elimination in Madagascar


  • Résumé

    Our objective was to study the therapeutic efficacy, the in vitro susceptibility and the frequency of the alleles of resistance of the main antimalarials used in Madagascar in various sites covering all the epidemiological facies of the island from 2006 till 2008. The resistance of antimalarials remains still moderated in Madagascar excepted for the chloroquine. Prevalency of the mutant Pfcrt K76T was lower than 1 % while prevalency of the mutants Pfmdr-1 was very high, leaving only approximately 15 % of wild haplotype in 2007, what suggested that the mechanism of the chloroquine resistance in Madagascar could be particular. We observed an important frequency of triple mutants Pfdhfr 108N/51I/59R up to 68 % in 2008 for certain sites, what raises doubts as for the future of the use of the sulphadoxine-pyrimethamine for the intermittent presumptive treatment of the pregnant women. We did not observe quadruple mutant Pfdhfr 108N/51I/59R /164L in Madagascar. However we report an increasing frequency of the allele simple mutant Pfdhfr I164L, up to 30 % in 2008 in certain sites of the South of the island, what could announce the appearance of quadruple mutant Pfdhfr in the future. The artesunate-amodiaquine combination is still very effective.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (159 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.144-159

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2009 003
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7820
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.