Le devenir des Start-ups issues du corporate venture capital : futurs possibles

par Imen Makni Hachicha

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Ali Smida.

Soutenue en 2009

à Paris 13 .


  • Résumé

    Le CVC illustre l’intervention des industriels dans le monde du capital risque. Il consiste à prendre des participations minoritaires dans le capital des start-ups pour des raisons plus stratégiques que financières. Les start-ups issues du CVC ont un statut particulier, puisqu’elles subissent moins la pression des résultats. En effet, les industriels les utilisent comme un moyen de veille stratégique. De plus, elles bénéficient du soutien managérial et logistique de ces derniers. Plusieurs études ont été élaborées sur l’échec et la réussite des entreprises d’une manière générale. Mais, peu de travaux ont été consacrés au devenir des start-ups issues du CVC. Cette thèse consiste à dégager les différents futurs possibles et les différents scénarios envisageables des start-ups issues du CVC. Nous expliquons également les différentes situations d’échec et de réussite des start-ups. Ce travail s’adresse donc aux industriels mais aussi aux start-ups elles même, en leurs proposant un modèle des futurs et scénarios possibles. Cet effort de prospective permet à toutes les parties prenantes d’envisager et de préparer l’avenir en connaissance de cause. Nous identifions également des pistes managériales sous forme de propositions de recherche. En plus de la théorie, nous avons mobilisé plusieurs cas au service de la présente thèse : Trois divisions de CVC (Innovacom, Schneider Electric venture et IDF Capital), trois start-ups issues du CVC (Netcentrex, Esterel Technologies et Ecensity) et deux experts en capital risque (CDC Entreprise et Coach’Invest).


  • Résumé

    CVC is defined as the industrial intervention in the risk capital world. It consists in taking little participations in the capital of the start-ups for financial and strategic reasons. The CVC-backed start-ups have a particular status as they did not insist on results. Indeed, Industrials use them as a mean of strategic waking. In addition, the start-ups are supported by industrials. Several research studies look for the firms’ success or failure reasons. Yet, little studies addressed the start-ups future. The objective of this study is to propose some and possible scenarios and future of CVC-backed start-ups, by using cases study : Three divisions of CVC, (Innovacom, Schneider Electric venture and IDF Capital), Three start-ups at the end of the CVC (Netcentrex, Esterel Technologies and Ecensity) and two experts in risk capital (CDC Enterprise and Coach’Invest). The aim of this study is also to explain the reasons of the start-up’ success or failure. The managerial implications of this study is that we propose some and possible scenarios and futures for the start-ups and industrials. This allows to stakeholders to anticipate the future in certain circumstances.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(370 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 243-257

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2009 061
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.