Evaluation de la diversité microbienne provenant des usines de traitement d’eau potable parisiennes par des approches moléculaires

par Jean-Baptiste Poitelon

Thèse de doctorat en Sciences biologiques. Microbiologie

Sous la direction de Michael Dubow.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    An assessment of the microbial diversity present in water from three parisian surface water treatment plants


  • Résumé

    Tous les organismes, présents après le traitement de l'eau potable, sont déversés dans le réseau de distribution et peuvent interagir avec les populations microbiennes présentes dans le réseau de distribution d'eau, et être impliqués dans la croissance des biofilms, la nitrification, la corrosion microbienne et la persistance d’agents pathogènes. En conséquence, la connaissance de l'écologie microbienne des usines de traitement d'eau potable représente une préoccupation majeure pour les producteurs d'eau potable. Afin d'évaluer à la fois la diversité des bacte��ries et des eucaryotes dans l'eau potable produite à partir des trois usines de traitement des eaux de surface parisiennes, des approches basées sur le séquençage des gènes codants pour les ARN ribosomiques ont été utilisées. Une vaste diversité bactérienne a été ainsi détectée dans chaque échantillon. Les résultats montrent également que l'eau potable traitée peut contenir un éventail de taxons eucaryotes. Afin d'assurer la qualité microbienne de l'eau potable jusqu’au robinet du consommateur, une étape de traitement de désinfection est réalisée. Les variations de la diversité bactérienne ont été étudiées, avant et après la désinfection au chlore de l'eau potable avant son entrée dans le réseau de distribution. Les résultats indiquent que l'étape de désinfection affecte la structure des communautés bactériennes présentes dans l'eau. Les résultats indiquent également que certains groupes de bactéries sont affectés après la désinfection au chlore, suggérant différents niveaux de sensibilité au traitement de désinfection. En conséquence, les données et les approches présentées dans ces études peuvent être utiles pour élucider la complexité et la dynamique des populations bactériennes dans les usines de traitement d'eau potable. Cela permettra d'améliorer notre compréhension des risques potentiels associés aux groupes microbiens présents dans les réseaux de distribution.


  • Résumé

    Any remaining organisms present after treatment in finished drinking water are then released into the distribution system and may interact with microbial populations present in the water distribution network, and can be involved in biofilm growth, nitrification, microbial-mediated corrosion and pathogen persistence. As a consequence, knowledge of the microbial ecology of drinking water treatment plants is of prime of concern for drinking water producers. In order to assess both the bacterial and eukaryotic diversity in drinking water produced from three Parisian surface water treatment plants, we utilized an rDNA based approach to overcome cultivation-based limitations. The results suggest that 16S rDNA corresponding to a variety of eubacterial groups can be detected in finished drinking water. The18S rDNA sequences show that finished drinking water can also contain 18S rDNA sequences representing a variety of eukaryotic taxa. To ensure the microbial quality of drinking water from treatment plant to consumer tap, a final treatment step of disinfection is performed. In order to investigate the consequences of the disinfection step, we examined the variations of bacterial diversity prior to and after chlorine disinfection of drinking water prior to its e y into the distribution network. Our results indicate that certain bacterial groups are particularly affected following the chlorine-based disinfection treatment performed in the two DWTPs, suggesting different levels of sensitivity to the disinfection treatment. As a consequence, the data and approaches presented these studies can be useful to elucidate the complexity and dynamics of the bacterial populations in drinking water treatment plants. This will, turn, improve our understanding of the potential risks associated with the bacterial groups present in drinking water production and distribution networks.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (158 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 115-157

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2009)247
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.