The dynamics of interfaces : rheology of silica nanoparticle monolayers at the air-water interface and dendritic growth in multicomponent alloys

par Duyang Zang

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Bingbo Wei et de Dominique Langevin.

Soutenue en 2009

à l'Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) en cotutelle avec l'Université de Xian .

  • Titre traduit

    La dynamique des interfaces : la rhéologie de silice nanoparticules monocouches à l'interface air-eau dendritiques et la croissance de multiples alliages


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse présente les deux sujets liés à la dynamique d'interfaces: la rhéologie des particules monocouches et de la croissance dendritique des alliages. Dans la première partie, chapitre1-6, les propriétés des monocouches de nanoparticules de silice à l’interface air-eau sont présentées et reliées à la stabilité des mousses faites avec les dispersions aqueuses de ces particules. Les propriétés des couches: évolution de texture, pression de surface, épaisseur, angle de contact des particules et concentration de surface sont caractérisées pour différentes hydrophobicités des particules. La viscoélasticité de compression des couches a été déterminée par trois méthodes basées sur l’utilisation de deux plaques de Wilhelmy dans des cuves Langmuir. Les différences remarquables entre les couches comprimées et les couches déposées ont été trouvés. Les modules présentent un maximum à l'hydrophobicité intermédiaire des particules et dépendent de la vitesse de déformation, de la quantité de particule initiale, de la longueur de la cuve et de l'âge de la couche. La viscoélasticité de cisaillement des couches a été également déterminée. Une analogie fréquence-gradient de vitesse a été trouvée comme chez d’autres solides mous tridimensionnels. La relaxation structurale s’effectue avec un temps de relaxation qui varie comme l’inverse du gradient de vitesse. Un comportement d'auto-guérison des fractures a été observé et lié à la relaxation structurale. Dans la deuxième partie, Chapitre 7, la croissance dendritique rapide d’alliages surfondus ternaires Ni-Co-Cu et quaternaires Ni-Co-Cu-Ge a été étudiée. La surfusion élevée est obtenue par lévitation électromagnétique et des méthodes de flux de verre. Les vitesses de croissance dendritiques ont été mesurées en fonction de la surfusion. Nous proposons une double fonction exponentielle pour décrire la relation entre la vitesse de croissance et la surfusion dans les alliages monophasiques. Un nouveau comportement a été observé : la vitesse de croissance des dendrites est abaissée en cas de séparation de phase et des mécanismes possibles sont proposés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (IV-142 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2009)145
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.