Caractérisation des modifications cellulaires et moléculaires responsables des anomalies de développement du trophoblaste chez les embryons de souris issus de transfert nucléaire

par Maïté Rielland

Thèse de doctorat en Sciences biologiques. Biologie du développement

Sous la direction de Alice Jouneau et de Jean-Paul Renard.

Soutenue en 2009

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Le clonage par transfert nucléaire permet l’obtention d’animaux viables et fertiles même si les taux de développement restent très bas. Chez la souris le développement fœtal des clones s’accompagne toujours d’une hypertrophie placentaire. Le but de notre étude est de comprendre les causes précoces des anomalies cellulaires et moléculaires à l’origine de ces problèmes de développement du trophoblaste. Pour cela nous avons tiré parti de la possibilité de dériver des cellules trophoblastiques souches (TS) in vitro. Nous avons dérivé et caractérisé des lignées de cellules TS issues d’embryons fécondés (TS) et d’embryons clonés (ntTS). Nous avons montré que les cellules ntTS ont une efficacité de dérivation bien supérieure et un temps de dérivation significativement plus court que les contrôles. . Nos résultats montrent que les cellules ntTS sont moins dépendantes envers les facteurs embryonnaires nécessaires à leur auto-renouvellement, le FGF4 et l’Activine A, ce qui se traduit notamment par le maintien de l’auto-renouvellement quand l’apport de ces facteurs diminuent. . Cependant, les voies du FGF4 et de l’Activine ne semblent pas directement altérées dans les cellules ntTS. Nous sommes devant un phénomène nouveau où les cellules ntTS ont des propriétés proches des cellules cancéreuses tout en restant encore contrôlables par leur environnement. En outre nos analyses de transcriptomique montrent que les anomalies d’expression constatées dans les lignées ntTS sont en bonne adéquation avec les phénotypes précoces de modification de croissance que nous avons mis en évidence chez les ntTS mais pourraient expliquer aussi les échecs d’implantation et les défauts placentaires plus tardifs observés chez les clones. Le modèle de cellules ntTS est donc particulièrement pertinent pour étudier la mise en place du placenta après clonage.

  • Titre traduit

    Characterisation of molecular and cellular modifications at the origin of trophoblast abnormalities in mouse nuclear transfer embryos


  • Résumé

    Reprogramming of a nuclear activity through nuclear transfer (NT) into enucleated oocytes gives rises to living animals although the developmental rate is very low. In the mouse the foetal development of clones is always accompanied by placental hypertrophy. The aim of our study is to understand the primary causes of cellular and molecular abnormalities at the origin of these trophoblast development problems. For this we have taken advantage of the possibility to derive trophoblast stem cells (TS) in vitro. We have derived and characterised TS cell lines from fertilised (TS) and cloned (ntTS) embryos. We have shown that ntTS cells are derived more efficiently and more rapidly than control TS cells. Our results show that ntTS cells are less dependent upon the embryonic factors essential for their self-renewal, FGF4 and Activin A highlighted in particular by the maintenance of self-renewal when the supply of these growth factors is reduced. Nevertheless, FGF4 and Activin pathways seem not to be directly altered in ntTS lines. We are facing a new phenomenon where ntTS cells display some properties close to cancerous cells while still being under control of their environment. Moreover our transcriptomic analyses show that the expression abnormalities observed in ntTS lines are well correlated with the early phenotypes of modified growth in ntTS cells, but could also give some clues about the implantation failures and the later placental defects exhibited by cloned foetuses. To conclude, the model of ntTS cells is particularly pertinent for studying the making-up of the placenta after cloning.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (178 f.-30 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 187-206

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2009)60
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.