Mottness scenario for non-Fermi liquid phase in heavy fermions

par Adriano Amaricci

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Marcelo Rozenberg.

  • Titre traduit

    Scénario de Mott pour la phase non-liquid de Fermi dans les fermions lourdes


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La thèse porte sur la construction d'un scénario pour la phase non-liquide de Fermi (NLF) observé dans certains matériaux à forte corrélation électronique, généralement appelés "fermions lourds". Un des modèles le plus utilisé pour étudier ces matériaux c'est le réseau d'Anderson. Il décrit des électrons localisés pour effet de la forte corrélation et hybridant avec des électrons délocalisés dans tout le matériau. On c'est concentrés sur l'étude des propriétés du métal corrélé obtenu en dopant par trous l'isolant de Mott. Cette phase métallique est associée à des excitations électroniques incohérentes. Cet état NLF à origine des forts fluctuations quantiques des moments magnétique locaux, qui, interagissant avec les électrons de conduction, préviens la formation des porteurs à durée de vie moyenne infinie. Nous avons donc montré que les fluctuations locales (quantiques) fournissent une source suffisante de diffusion pour détruire le liquide de Fermi, au lieu de l'idée générale supposant que les fluctuations magnétiques doivent être à longue-portée.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VII-159 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 151-159

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2009)37
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.