Louis-Bernard Guyton de Morveau : chimiste et professeur au Siècle des Lumières

par Ronei Clécio Mocellin

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bernadette Bensaude-Vincent.

Le président du jury était Bernard Joly.

Le jury était composé de Bernadette Bensaude-Vincent, Bernard Joly, Patrice Bret, Marcia Ferraz, Antonio Garica Belmar.

Les rapporteurs étaient Bernard Joly, Patrice Bret.


  • Résumé

    Guyton de Morveau est surtout connu pour sa participation, comme l’un des collaborateurs de Lavoisier, à l’entreprise de réforme de la nomenclature chimique. L’origine de ce partenariat est généralement décrite comme le résultat de la conversion de Guyton à la nouvelle théorie chimique de Lavoisier. Mais une enquête sur son parcours scientifique et pédagogique révèle qu’il est plus raisonnable de voir le rapport entre ces deux chimistes comme une convergence d’efforts pour aboutir à une explication satisfaisante des nouveaux phénomènes observés en laboratoire. En effet, Guyton jouissait d'une très grande réputation internationale. Cette réputation se fonde sur l’ampleur de sa pensée théorique et sur la qualité de son travail expérimental. Très proche de Macquer, Guyton propose une théorie chimique fondée sur les opérations de dissolution et de cristallisation où les rapports entre les corps sont régis par la loi d’attraction universelle. Cette théorie assimile l’élément feu-phlogistique des disciples de Rouelle à la doctrine des dissolvants de Boerhaave et permet à Guyton d’intégrer les nouvelles découvertes expérimentales. Guyton conquiert sa réputation surtout grâce à son activité de professeur et de divulgateur de la chimie. Des étudiants de toute l’Europe viennent à Dijon suivre ses cours et la pédagogie du professeur Guyton constitue un excellent témoignage de l’enseignement de la chimie dans une académie provinciale pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Pendant la Révolution, Guyton de Morveau entre en politique et participe activement à la réorganisation de la recherche et de l’enseignement scientifique de la France républicaine.

  • Titre traduit

    Louis-Bernard Guyton de Morveau : chemist and Professor in the Enlightenment


  • Résumé

    Guyton de Morveau is mainly known as one of Lavoisier’s collaborators in the reform of the chemical nomenclature. The origin of this partnership is generally described as the result of Guyton's conversion to the new chemical theory of Lavoisier. But an inquiry into his scientific and teaching activities reveals that it seems more reasonable to see the relationship between these two chemists as a convergence of efforts to lead to a satisfactory explanation of the new phenomena observed in laboratory. Guyton enjoyed a wide international recognition. His reputation was based on the breadth and depth of his theoretical thought and on the quality of his experimental work. Close to Macquer, Guyton understood all chemical reactions in terms of dissolution and crystallization processes governed by the law of gravitation. His theoretical framework combining the fire-phlogiston doctrine of Rouelle’s disciples with Boerhaave's views on solvents allowed him to account for most new experimental discoveries. Guyton built up his reputation through his editorial activity and his courses of chemistry. Students came from all over Europe to Dijon to attend his courses. His pedagogical activity constitutes a good example of the importance of the teaching of chemistry in a provincial academy during the second half of the 18th century. During the Revolution, Guyton de Morveau entered in politics and took an active part in the reorganization of the French research and educational system of Republican France.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.