Les fondements épistémologies du mouvement Law & Economics

par Régis Lanneau

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Jean-Marie Denquin.

Soutenue le 10-12-2009

à Paris 10, dans le cadre de Ecole doctorale Sciences juridiques et politiques (Nanterre).

Le président du jury était Pierre Brunet.

Le jury était composé de Jean-Marie Denquin, Pierre Brunet, Horatia Muir-Watt, Ejan Mackaay, Lewis Kornhauser, Bertrand Du Marais.

Les rapporteurs étaient Horatia Muir-Watt, Ejan Mackaay.


  • Résumé

    La présente thèse vise à montrer que l'analyse économique du droit est une philosophie du soupçon, un système logique d'interprétation des phénomènes juridiques qui peut nous apporter des connaissances si nous prenons bien en compte sa qualité de système d'interprétation. Les propositions économiques étant largement analytiques, elles peuvent nous informer uniquement par les questions qu'elles suscitent. Le raisonnement économique est tout d’abord un code de perception qui se fonde sur deux concepts : la rationalité et l'efficience. Ce code de perception nous donne des intuitions qui « semblent » pertinentes pour l'étude du droit (à la fois sur ce qu'est le droit et sur l'approche du raisonnement juridique). Se pose alors la question de ce qui fait la « validité » des connaissances proposées. Des considérations a priori ou des considérations empiriques semblent insuffisantes pour rendre compte de la pertinence de ce type d’analyse. Nous proposons finalement une approche en termes de renversement : ce n'est qu'en saisissant que le code n'est qu'un code et en confrontant ses propositions à d'autres points de vue que nous pouvons espérer gagner des « connaissances ». L’analyse économique du droit pose aussi la question de l’analyse juridique du droit.

  • Titre traduit

    Epistemological foundations of the Law & Economics movement


  • Résumé

    The following thesis demonstrates that economic analysis of law is a suspicion philosophy, an interpretative system of legal phenomena which brings knowledge if, and only if, we take into account its interpretative nature. Economic propositions are mainly analytical, they leads to knowledge through the questions they raise. Economic reasoning is a “code”, a way to interpret the outside world, which uses two main concepts: rationality and efficiency. This code leads to insights that “seem”to be relevant for the study of law (for understanding the concept of law and legal reasoning). However, how is it possible to say that we are learning something? Both a priori considerations and empirical testing seem to be insufficient to qualify its results. In this thesis, we advocate for a new approach of its results that I will call “renversement” [reverse analysis]: it is only if we consider the code as a code and with a comparison of its results to the results of other points of view, that it is possible to learn something. It also shows that economic analysis of law raises the question of the nature of a legal analysis of law.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Fondation Varenne à Clermont-Ferrand et par diff. LGDJ à Paris

Les fondements épistémologiques du mouvement Law & Economics


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Fondation Varenne et par diff. LGDJ à Clermont-Ferrand

Informations

  • Sous le titre : Les fondements épistémologiques du mouvement Law & Economics
  • Dans la collection : Collection des Thèses, 41
  • Détails : 1 vol. (XVI-638 p.)
  • ISBN : 978-2-916606-40-8
  • Annexes : Bibliogr. p. [579]-625. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.