Les dignitaires religieux et laïcs dans le décor des églises gothiques du domaine continental Plantagenêt aux XIIe-XIIIe siècles

par Bertrand Pilot

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Jean-Pierre Caillet.

Le président du jury était Claude Andrault-Schmitt.

Le jury était composé de Jean-Pierre Caillet, Claude Andrault-Schmitt, Dany Sandron, Fabienne Joubert.

Les rapporteurs étaient Claude Andrault-Schmitt, Dany Sandron.


  • Résumé

    Alors que s'affirmait la dynastie Plantagenêt, s'est développée une séries d'effigies de rois de reines et d'évêques dans le décor des églises gothiques de l'ouest de la France. Dépendantes des formes architecturales dans lesquelles elles apparaissent, ces effigies sont placées sur divers supports spécifiques à la marge des thèmes religieux représentés sur des voûtes "angevines" qui présentent une structuration fortement hiérarchisée et hautement symbolique.Distinctes des représentations des rois bibliques ou des figurations hagiographiques, elles perpétuent l'image du dignitaire mécène ou fondateur héritée de l'Antiquité dont l'étude des occurrences du IVe au XIIe siècles met en évidence la diversité des raisons d'être qui correspondent cependant toujours à une volonté d'affirmation du pouvoir en place. Développées sous Henri II et ses fils, ces effigies à caractère parfois résolument dynastique sont un des éléments d'une plus large propagande politique, comparable à celle des Capétiens à la même époque. La datation de chacune des églises concernées est fondamentale pour l'identification de chaque dignitaire ; la prise de la région par Philippe Auguste en 1204 en rend l'étude plus épineuse. Dans chaque monographie, nous tentons ainsi de préciser la datation des édifices et, après en avoir analysé leur programme iconographique, nous cherchons à identifier les effigies de rois, de reines et d'évêques en nous fondant sur le contexte historique politique et religieux propre à chaque église.

  • Titre traduit

    Religious and laics dignitaries in the decoration of the angevin early gothic architecture of the Plantagenet domain, XII-XIIIth centuries


  • Résumé

    While asserting the Plantagenet dynasty, has developed a series of statues of kings, queens and bishops in the decoration of the Early Gothic churches of the West France. Reliant architectural forms in which they appear, these effigies are placed on various media-specific margin religious themes represented on the Angevin vaultswhich have a strongly hierarchical and highly symbolic. Separate representations of kings biblical or hagiographic depictions, they perpuate the image of the founder or patron cleric inherited from antiquity that the study of occurrences of the fourth to twelfth centuries highlights the diversity of reasons for that match, however always a desire to assert power in place.Developed under Henry II and his son, these effigies nature are sometimes strong dynastic one element of a broader political propaganda, similar to that undertaken by the Capetian at the same time. The timing of each of the churches involved is fundamental to the identification of each dignitary, making the region by Philippe Auguste in 1204 to make study more difficult. In each monograph, we try and clarify the dating of buildings and , after analyzing their iconographic progam, we seek to identify the effigies of kings, queens and bishops Based on the historical political and religious-specific each church.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.