Plus ça change plus c'est la même chose ? Une relecture du télégraphe en France et aux États-Unis à l'ère des réseaux numériques : contribution aux travaux sur l'interaction entre technique et société

par Heidi Gautschi

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jacques Perriault.

Le président du jury était Dominique Cotte.

Le jury était composé de Jacques Perriault, Dominique Cotte, Divina Frau-Meigs, David Buxton.

Les rapporteurs étaient Dominique Cotte, Divina Frau-Meigs.


  • Résumé

    La tendance actuelle est de prétendre que nos systèmes de télécommunications sont aujourd’hui plus performants que ceux des siècles précédents. Mais pour autant, comprendre les spécificités dans l’adoption, l’usage et la présence dans la culture de ces nouvelles technologies de communication implique une étude approfondie des techniques antérieures telles que celles du télégraphe électrique. Revenir sur cette histoire permet d’appréhender l’évolution actuelle des télécommunications sous l’angle des réflexions en cours. Une analyse comparative de l’élaboration d’un projet de télégraphe et de l’imaginaire du télégraphe en France et aux États-Unis a un double but. D’une part, nous voulons démontrer l’ampleur des modifications du paysage communicationnel -à la fois symbolique et physique- déclenchées par l’arrivée du télégraphe. D’autre part, une telle analyse identifie les constantes dans les réseaux français et américains qui perdurent dans le temps. L'importance du télégraphe dans la genèse de nos technologies de communication et la complexité de notre relation avec elles est donc soulignée. Nous abordons notre analyse du télégraphe sous différentes optiques. Dans un premier temps, nous regardons les négociations entre les promoteurs du télégraphe et les pouvoirs publics qui ont mené à l’élaboration d’un projet du télégraphe dans ces deux pays. Dans un deuxième temps, nous revisitons l’élaboration d’un imaginaire du télégraphe et des usages sociaux. Le télégraphe a donné naissance à une toute nouvelle perception de la réalité communicationnelle.


  • Résumé

    We assume that current telecommunication systems perform better than those of centuries past. That said, an in-depth understanding of prior communication technologies, such as the telegraph, allows for a better understanding of the specificities of adoption and use of modern communication technologies, as well as their presence in popular culture. By revisiting this history, within the context of current reflection, it becomes possible to better grasp the evolution of modern telecommunications.This comparative study of the drafting of a telegraph project and the creation of a telegraph imaginary in France and the United States has a dual goal: to show the extent to which the arrival of the telegraph modified the communicational landscape on both a physical and symbolic level; to identify the invariants in French and American networks. In this way, the telegraph’s role in the evolution of our communication tools, as well as the complexity of our relationship with them is highlighted. I have used different approaches in order to conduct this analysis. First, I look at the negotiations between telegraph promoters and policy makers. Secondly, I look at the development of a telegraph imaginary and social uses. The introduction of the telegraph brought about a fundamental change: the transformation of information into a good. This had a lasting impact on world markets, mentalities and the symbolic meaning attached to communication networks. The arrival of the telegraph also led to a fundamental cognitive shift. The mental representation of the physical world was modified. The telegraph, therefore, changed people’s perceptions of their communicational reality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.