Les principes de la pensée ou les conditions d'impossibilité de l'expérience

par Sylvain Tousseul

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de François Laruelle.

Soutenue en 2009

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette étude se propose de montrer que la légitimité d’une pensée se fonde sur des conditions spatiotemporelles qui sont propres à l’expérience de son auteur, ce qui implique que sa légitimité soit toujours singulière. En revanche, lorsqu’une pensée est illégitime, elle se fonde sur des conditions spatiotemporelles qui sont empiriquement impossibles, quel que soit son auteur, ce qui implique que son illégitimité soit toujours universelle. En effet, pour être pertinent, il est nécessaire d’écarter certaines impossibilités, ce qui revient à respecter des principes fondamentaux en suivant les logiques qui en sont issues. Mais dans la mesure où nous ne sommes pas conscients de ces impossibilités, cela signifie que nous suivons inconsciemment leur logique, de la même manière que les pulsions que nous ne pouvons pas réaliser suivent des destins dont nous ne sommes pas conscients. En réalité les deux constituent une seule et même chose, car le fait de ne pas pouvoir réaliser une pulsion entraîne une dynamique affective dont le mouvement constitue une logique. Et d’autre part, c’est précisément parce qu’on ne peut pas réaliser une expérience qu’on la désire d’autant plus, si bien que chaque impossibilité incarne un idéal. En montrant ainsi comment l’expérience conditionne notre façon de penser, notre travail constitue les fondements d’une nouvelle philosophie : l’immanental.

  • Titre traduit

    The principles of thought or the conditions of impossibility of experience


  • Résumé

    This study aims to show that the legitimacy of a thought is based on spatiotemporal conditions that are unique to the experience of its author, meaning that its legitimacy is always singular. In contrast, when a thought is illegitimate, it is based on spatiotemporal conditions that are empirically impossible, whoever its author is, meaning that its illegitimacy is always universal. In fact, in order to relevant, we necessarily exclude certain impossibilities, that is we respect the fundamental principles by following the logics that derive from them. But since we are not aware of these impossibilities, it means that we unconsciously follow their logics, in the same way that the drives we can not achieve follow destinies we are not aware of. In reality both are a single thing, because the failure to achieve an drive causes an affective dynamic whose movement consists in a logic. And secondly, it is precisely because an experience can not be achieved that it is more desired, so that each impossibility represents an ideal. By showing how an experience determines our way of thinking, our work constitutes the foundation of a new philosophy: the immanental.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par L'Harmattan à Paris

Les principes de la pensée : la philosophie immanentale


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (369 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 337-361. Index. Appendices

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 09 PA10-133
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les principes de la pensée : la philosophie immanentale
  • Dans la collection : Ouverture philosophique
  • Détails : 1 vol. (270 p.)
  • Notes : Autre tirage : 2011.
  • ISBN : 978-2-296-12886-6
  • Annexes : Bibliogr. p.251-265. Notes bibliogr.. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.