Les femmes et les pratiques du pouvoir dans l'entourage des imperatores et de la famille impériale de la mort de Jules César à Sévère Alexandre

par Fany Sarah Lejeune

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Élizabeth Deniaux.

Soutenue en 2009

à Paris 10 .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail est d’étudier le rapport entre les femmes de l’entourage impérial et les pratiques du pouvoir de 44 av. J. -C. à 235 ap. J. -C. à travers les sources littéraires et numismatiques. Il ne s’agit pas de dresser la biographie des quelques cinquante femmes étudiées mais de déterminer la place qui leur est réservée dans l’exercice du pouvoir, place qui leur est imposée par les autorités ou qu’elles s’approprient avec le consentement de l’empereur. Pour chaque dynastie, différents points ont été abordés et permettent de souligner des évolutions, le plan adopté étant chronologique : les honneurs, les représentations monétaires, la puissance des femmes à travers leur fortune, leur réseau d’influence et leurs activités culturelles, leurs interventions dans le monde politique et militaire, leur participation à des conspirations et leur image dans les sources littéraires. On peut en déduire qu’en fonction de leur personnalité, celle de l’empereur et du contexte, certaines femmes de l’entourage impérial peuvent agir dans des domaines réservés aux hommes, comme Livie, Agrippine, Julia Domna et les princesses syriennes, mais elles demeurent des exceptions. La plupart agissent discrètement dans le monde politique. Ce qui rapproche ces femmes, ce sont les honneurs qu’elles reçoivent et qui leur offrent une visibilité publique. Notre étude a mis en évidence que le modèle des associations et des assimilations aux divinités établi pour Livie sous Tibère et Claude a été adopté et adapté pour les femmes de l’entourage impérial des dynasties suivantes.

  • Titre traduit

    Women and the practices of power in the entourage of the imperatores and the imperial family from the death of Julius Caesar to Severus Alexander


  • Résumé

    The aim of this work is to study the relation between the women of the imperial entourage and the practices of power from 44 BC to 235 AD through two types of sources, ancient literature and coins. The point is not to write biographical studies of the fifty women concerned by the subject but to determine the place which is reserved to them in the exercice of power, a place imposed by the authorities or taken by themselves with the leader’s consent. For each dynasty (the plan is chronological), different questions were tackled : the honours received, the images on coins, the power through their wealth, their connections and their cultural activities, their role on the political and military scene, their interventions into plots and their representations in literary sources. According to the personalities of the women and the emperor and the context, some women of the imperial entourage can interfere with men’s sphere, like Livia, Agrippina, Julia Domna and Syrian princesses, but they remain exceptions. Most of them have a discreet role in the political world. What is common with all of them is the honours received which offer them a public visibility. According to our study, the model of monetary associations and assimilations between Livia and divinities under Tiberius et Claudius has been adopted and adapted by the following dynasties for the women of the imperial entourage.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol (505, 358 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 288-358. Glossaire des déesses et divinités allégoriques.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 09 PA10-100

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1369
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.