La noblesse thibétaine du Ganden phodrang (1895-1959) : permanences et transitions

par Alice Travers

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean Duma et de Heather Stoddard.

Soutenue en 2009

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette thèse propose une étude d’histoire sociale de la noblesse tibétaine (tib. Sku drag) du Ganden phodrang (tib. Dga’ ldan pho brang), le gouvernement central du Tibet, de 1895 à 1959, par la méthode prosopographique. L’objectif est de comprendre comment cette élite administrative héréditaire a réussi à perpétuer sa domination dans cette période de mutations. Grâce à des sources orales (entretiens avec des nobles) et écrites (archives britanniques et autobiographies de nobles), des outils ont été constitués (liste des familles nobles, des bureaux de l’administration, des districts, et des titres et postes des fonctionnaires) ainsi qu’une base de données informatisée. Celle-ci permet l’analyse des deux piliers de l’identité noble, l’appartenance à un lignage et le service du gouvernement, ainsi que des différents « moyens » (éducation, forte sociabilité, commerce et investissement de la modernité occidentale) qui ont rendu possible le maintien de son capital social pendant cette période. L’étude d’un large échantillon a conduit à confirmer certaines idées déjà connues (pertinence du principe d’homogamie et division petite noblesse / haute noblesse), et au contraire à en réfuter d’autres (prépondérance de la polyandrie ou de la patrilinéarité et endogamie stricte puisqu’un renouvellement non négligeable par le mariage en dehors du groupe noble a été mis en évidence). Concernant les carrières, la thèse confirme l’absence de spécialisation des fonctionnaires, mais relativise la domination de la haute noblesse sur les hautes charges. Elle fait enfin apparaître une administration en pleine expansion, en partie patrimoniale, où les sphères privées et publiques se recoupent.

  • Titre traduit

    ˜The œtibetan aristocracy of the ganden phodrang (1895-1959) : permanences and transitions


  • Résumé

    This dissertation is a socio-historical investigation into the aristocracy (tib. Sku drag) of the Ganden phodrang (tib. Dga’ ldan pho brang), the central government of Tibet, from 1895 to 1959, through a prosopographical study. The aim is to understand how this hereditary administrative elite could perpetuate its domination in a period of massive changes. Oral and written sources (interviews with noble men and women, British archives and autobiographies by noble men and women) made it possible to draw up several lists (noble families, offices of the administration, and officials’ posts and titles) and to build up a database. This database provides a basis from which one can analyze the two pillars of noble identity  being of a noble lineage and in the government’s service , and the means (education, sociability, trade and privileged access to the western modernity) by which the aristocracy maintained its social capital. The study of a large sample confirms a number of known facts (relevance of the homogamy principle and strong division between high and small families), and refutes others (supremacy of polyandry and patrilineality, and strict endogamy, as a certain amount of renewal of the nobility through marriage outside of the group was brought to the fore). Regarding careers, this study confirms the absence of specialization of Tibetan noble officials but puts the domination of the high aristocrats over the higher offices into perspective, by the evidencing of a certain degree of social mobility within the aristocracy. Finally, it brings to light a fast expanding administration which is partly patrimonial, with a certain intermingling of private and public spheres.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (497 f.,189 f.]
  • Annexes : Bibliogr. f 466-489. Sources. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 09 PA10-091 (1-3)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.