Contemplation et expérience esthétique. La contemplation, un concept oublié de l'esthétique. Propositions en vue d'un avenir de la contemplation dans la peinture, pour sa reconsidération dans l'histoire de l'art, et dans les choix culturels

par Murielle Viard-Cretat

Thèse de doctorat en Esthétique

Sous la direction de Maryvonne Saison.

Soutenue en 2009

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette thèse concerne la présence de la contemplation dans l’histoire de la peinture. La vie contemplative définit traditionnellement une expérience spirituelle religieuse ou philosophique mais elle pourrait également être appréhendée dans l’art. On peut envisager la peinture comme une expression d’une expérience contemplative qui devient ainsi la finalité de la démarche artistique. En relation avec Heidegger, la "theoria" préserve le dévoilement de l’"alétheia" qui caractérise la beauté de l’œuvre d’art. La contemplation dans la peinture consisterait à présenter l’expérience de la pensée méditante. On peut alors faire l’hypothèse d’une filiation, jusqu’à nos jours, de la contemplation dans l’histoire de la peinture. Mais, comme le conçoit Heidegger, l’expérience dévoilante de la "theoria" est dissimulée par la théorie qui la recouvre et se substitue à elle. On peut alors supposer que la pensée méditante que préservait l’art est occultée par l’obnubilation de la théorie qui dirige désormais le monde de l’art. Cette thèse pense ainsi l’"arraisonnement" de la contemplation dans l’histoire de l’art qui se soumet au règne de la pensée calculante. Il s’agit de situer la rupture afin d’étudier le passage d’une peinture contemplative à une peinture qui n’en offre plus qu’une théorie. Au final, dans le contexte d’un art contemporain qui incarne le règne de la pensée calculante, il s’agit de reconsidérer les symboles artistiques qui ont marqué le vingtième siècle afin de reconsidérer les peintres de la contemplation, et d’envisager les conditions permettant de penser l’histoire de la peinture sous l’angle de la filiation de la "theoria".

  • Titre traduit

    Contemplation and aesthetic experience. Contemplation, a concept forgotten of the aesthetics. Proposals for a future of contemplation in painting, for its reconsideration in the history of art,and in the cultural choices


  • Résumé

    This thesis deals with the presence of contemplation in the history of painting. Contemplative life traditionally defines a spiritual, religious or philosophical experience but it could be also apprehended in art. We can consider painting as an expression of a contemplative experience which thus becomes the ultimate of the artistic approach. In connection with Heidegger, the “theoria” allows the unveiling of the “alétheia” that characterises the beauty of the implementation of art. To contemplate painting would be to present the experience of the “meditating” though. We can then make an assumption of a filiation, up to our days, of contemplation in the history of painting. But, as designed Heidegger, this experience of the “theoria” is concealed by the theory which covers and replaces it. Then presumably that “meditating” though that preserved art is overshadowed by the obfuscation of the theory which is now leading the world of art. This thesis thus thinks the boarding on contemplation in the history of art which submits to the reign of “calculating” though. It is to locate the rupture in order to study the passage of a contemplative painting to a painting with offers more than a theory. Finally, in the context of contemplary art which embodies the reing of calculating though, it is to reconsider the artistic symbols which have influenced the twentieth century in order to reconsider the painters of contemplation, and reconsider the conditions to suggest the history of painting according to filiation of the “theoria”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (465 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 446-453. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 09 PA10-089

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4214
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.