L'écriture du règne de Charles d'Espagne, 1679-1681, par quelques plumes françaises. Expérience et imaginaire

par Diane De Thomasson (De Bouglon)

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Liliane Picciola.

Soutenue le 10-07-2009

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) .

Le président du jury était Jean Garapon.

Le jury était composé de Liliane Picciola, Jean Garapon, Fanny Népote-Desmarres, Marie-Christine Gomez-Géraud.

Les rapporteurs étaient Fanny Népote-Desmarres, Jean Garapon.


  • Résumé

    Le règne de Charles II d’Espagne (1661-1700) est particulièrement méconnu en France. Peu d’auteurs et de voyageurs s’y sont intéressés, notamment en raison des périodes de guerres et d’absence diplomatique française qui ont marqué cette époque. Cependant, trois auteurs ont écrit, sur une période courte mais caractéristique du règne de Charles II d’Espagne, les années 1679-1681. Il s’agit en effet d’une période de mutation à plus d’un titre. Sur le plan historique, Charles II est le dernier des Habsbourg à régner, il épouse en premières noces une Française, nièce de Louis XIV, Marie-Louise d’Orléans qui décédera en 1693 sans avoir donné de descendance. C’est aussi durant son règne qu’a lieu le dernier autodafé, le 30 juin 1680, illustrant une évolution des relations entre le pouvoir politique et le pouvoir religieux. C’est pourquoi nous avons voulu nous intéresser à l’écriture du règne de Charles II par quelques plumes françaises. Un diplomate, le marquis de Villars et son épouse durant leur séjour à Madrid, composent sur l’Espagne et la cour de Charles II. L’ambassadeur rédige ses Mémoires alors que son épouse entretient une correspondance régulière avec son amie madame de Coulanges restée en France. Madame d’Aulnoy, produit quant à elle deux ouvrages, des Mémoires et une Relation du voyage d’Espagne. Ses deux textes sont inspirés en partie des Mémoires du marquis de Villars, mais madame d’Aulnoy y développe également bien d’autres motifs sur l’Espagne. Au-delà de révélations sur l’Espagne et sur la cour, ces quatre textes dévoilent des aspects fondamentaux de la personnalité des auteurs, de l’Histoire mais aussi de leur propre histoire personnelle. Il s’agit de montrer comment des auteurs, se trouvent parfois malgré eux victimes d’images préconçues véhiculées sur un pays. Ces images altèrent d’emblée la perception qu’ils se font du pays. Aussi leur écriture témoigne-t-elle à la fois d’une volonté de satisfaire la curiosité d’un lectorat français, mais aussi du souhait de livrer sur leur expérience personnelle une vérité différente afin de se mettre en valeur et de souligner leur appartenance à une certaine élite sociale. Finalement, l’écriture du règne de Charles II permet à trois auteurs de satisfaire des ambitions personnelles, et d’utiliser un terreau espagnol particulièrement fertile pour y laisser éclore une plume d’auteur. Mais les ambitions d’un diplomate, d’une épistolière de l’aristocratie et d’une baronne qui se révélera une brillante conteuse ne sont évidemment pas les mêmes. L’étude s’attache à montrer comment écrire sur le règne d’un roi d’Espagne facile à déconsidérer favorise leurs différents projets.

  • Titre traduit

    The written works at the time of the reign of Charles II of Spain, 1679-1681, of a few french authors. Experience and imagination


  • Résumé

    The reign of Charles II of Spain (1661-1700) is particularly unknown in France. Few authors and travelers have been interested, in this period of history because of the periods of wars and the absence of French diplomacy at this time. However, three authors have written about a short period but one that is characteristic of the reign of Charles II of Spain – between 1679-1681. It is indeed a time of change in more ways than one. In historical terms, Charles II was the last of the Habsburgs to reign, his first wedding was to the French niece of Louis XIV, Marie-Louise d'Orleans, who died in 1693 without offspring. It was also during his reign that have the last autodafé on 30 June 1680 took place, showing an evolution of the relationship between political and religious power. This is why we have sought to look at the written works at the time of the reign of Charles II of a few French authors. A diplomat, the Marquis de Villars and his wife during their stay in Madrid, Spain wrote about Spain and the court of Charles II. The ambassador wrote his memoirs while his wife had regular correspondence with her friend, Madame de Coulanges, who remained in France. Madame d'Aulnoy wrote two works, Mémoires de la cour d’Espagne and La relation du voyage d’Espagne. These two works were inspired in part by the Mémoires de la cour d’Espagne of the Marquis de Villars, but Madame d'Aulnoy also wrote about more than just travel experiences in Spain. In addition to the revelations about Spain and its royal court, the four texts reveal fundamental aspects of the personality of the authors, history and their own personal stories. Unfortunately, authors are sometimes victims of preconceived images that are promulgated in their own countries and which alter their perception regarding the nation they are describing. Their writing also testifies at the same time a will to satisfy the curiosity of French readers, but also of their desire to reveal on their personal experiences as a different from the truth in order to give themselves more importance and to emphasize that they belong to a social elite. Finally, written works at the time of the reign of Charles II made it possible for three authors to satisfy their personal ambitions, and to use a Spain, historically rich at this time, as the subject tase for their writing talents. But the ambitions of a diplomat, a letter writter of the aristocracy and a baroness who later appears as a brilliant narrator, are obviously not the same. This Doctoral Thesis aims to show how writing about the reign of a king of Spain which was easy to discredit helped to advance their various projects.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.