Habiter avec l'énergie. Pour une anthropologie sensible de la consommation d'énergie

par Hélène Subrémon

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Philippe Bonnin.

Soutenue en 2009

à Paris 10 .


  • Résumé

    Les pratiques domestiques liées à la consommation d’énergie ne sont pas un objet courant des sciences sociales contemporaines alors même qu’elles deviennent un enjeu mondial ; conséquence de la raréfaction et du renchérissement des ressources fossiles. La présente recherche propose, avec les outils des sciences sociales, de saisir la consommation d’énergie à travers l’étude des pratiques sociales qu’elles génèrent dans l’espace domestique. Il s’agit aussi d’identifier celles qui pourraient être en accord avec une préoccupation conjoncturelle et globale de réduction de la consommation. La problématique de ce travail tente de les concevoir comme des pratiques domestiques qui ne peuvent pas être isolées les unes des autres, au risque de les vider de leur substance. A l’issue de ce parcours, nous mettons en évidence « l’intelligence énergétique » comme donnée comportementale, en porte-à-faux avec les discours politiques et médiatiques ambiants. Comprendre son espace de vie, comprendre l’organisation de sa vie familiale et ses nécessaires ajustements sont autant de points d’observation qui soulignent la nécessité du corps, en tant que partie d’un tout mésologique, dans l’approche des questions énergétiques contemporaines.

  • Titre traduit

    Living with energy. For a sensible anthropology of energy consumption


  • Résumé

    Domestic practices related to energy consumption is not a common object of contemporary social sciences even though they have become a global issue, as a consequence of the scarcity and the rising cost of fossil fuels. This research proposes, using social sciences tools, to study energy consumption through social practices within the domestic space. It is also to identify practices that could be consistent with global and current concerns of conserving energy. This work tries to design these social practices as domestic practices that cannot be isolated from each other at the risk of rendering them meaningless. Research on first humans and fire domestication elaborate humans compared to animals, their forms of settlement, the relation that they maintain with the environment and its symbolic value. Construction practices, cooking, heating and lighting are all cultural productions that involve energy consumption and tell us about the relationship that Man has with his surrounding. Studying practices has also to be based on technical objects. Here, the process of technical spread is a contemporary data that had to be taken into account: times are no longer to make up effective tools, but to accumulate devices that operate independently. We conclude with the concept of "energy intelligence" as a behavioral data, apart from current political and media speeches. Understand ones living space, understand the organization of family life and its necessary adjustments are observation points that emphasize the need to consider the place of the body, as part of a mesological whole, within the approach of contemporary energy issues.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (419 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 393-402. Appendices.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole Polytechnique. Département Aménagement et Environnement. Centre de documentation et de Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 131-108
  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 09 PA10-039
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.