Les déterminants du comportement d'innovation des entreprises : facteurs internes et externes

par Claire Lelarge

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Eve Caroli.

Soutenue en 2009

à Paris 10 .


  • Résumé

    Dans un contexte ou la nécessite d'innover est au cœur des préoccupations des entreprises et des pouvoirs publics, cette thèse contribue a la compréhension des déterminants des comportements d'innovation des entreprises et des conditions d'efficacité des interventions publiques en la matière. Les quatre contributions proposées, essentiellement empiriques, montrent l’importance de considérer deux dimensions jusqu'ici souvent ignorées : l'organisation ou la structure des incitations internes, et l'heterogeneite entre entreprises, en particulier selon leur niveau technologique. Le premier chapitre montre que les organisations centralisées ou décentralisées induisent des processus de gestion de l'information différents, qui les rendent plus ou moins favorables a l'innovation selon l’age de l’entreprise, son niveau technologique ou le degré d’heterogeneite de son environnement. Le second chapitre montre que la concurrence des pays a bas couts est un déterminant significatif des réorganisations des portefeuilles de produits des entreprises industrielles ; mais que seules les plus productives y associent un véritable effort d'innovation. Le troisième chapitre examine la nature des incitations conférées par le système des brevets en adoptant une approche structurelle. Ils affectent l'intensité, mais aussi la direction des efforts d'innovation des entreprises, davantage incitées a innover en produits qu’en procédés. Enfin, le dernier chapitre propose une analyse conjointe de deux dispositifs visant a promouvoir l'effort d'innovation des jeunes entreprises. Nous mettons en évidence leur différentiel d’attractivite au sein de cette population d’entreprises.

  • Titre traduit

    ˜The œdeterminants of firms' innovative behavior : internal and external aspects


  • Résumé

    In a context where both business and government consider innovation as crucial, this thesis aims at contributing to the debate on the determinants of firms' innovative behavior, and on the design of devices to be set up to support it. The four proposed contributions are primarily empirical and show the importance of considering two dimensions often ignored so far: first, organizational aspects, and the structure of internal incentives; second, firm heterogeneity, especially in terms of technological level. The first chapter shows that centralized and decentralized organizations rely on differentiated processes of information management, which make them more or less favorable to innovation depending on the firm’s age, technological level or on the magnitude of heterogeneity observed in its environment. The second chapter shows that competition arising from low cost countries is a significant determinant of reallocation in firms’ product portfolios, but that more productive firms only are able to introduce genuine product innovations. The third chapter adopts a structural approach to examine the incentives conferred by the patent system. Patents affect the intensity, but also the direction of firms’ innovative efforts, since they convey incentives that are biased towards product innovation and against process innovations. The final chapter provides a joint analysis of two programs aiming at supporting the innovative effort of young businesses. We highlight their differential attractiveness within this population of firms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 09 PA10-0021
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.