Conséquences environnementales du développement énergétique chinois : solutions pour un développement durable

par Stéphane Rouhier

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jan Horst Keppler.

Soutenue en 2009

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    La Chine consomme plus de 60 pour cent de charbon dans son bouquet énergétique. Cette dépendance a de fortes conséquences sur l'environnement avec notamment les émissions de CO2 et de SO2 pour laquelle la Chine est le premier émetteur. Cela a déjà d'énormes implications sur le plan local, régional et mondial. Non seulement la pollution réduit la productivité de l'agriculture (régionale) et accroît l'asthme ou le cancer (locale), mais maintenant, elle peut changer le climat et les conditions dans lesquelles les gens vivent. Cette thèse vise à décrire l'impact environnemental de l'utilisation croissante de l'énergie en Chine et, surtout, à répondre à la question : quelles solutions pourraient être mises en œuvre pour parvenir à un développement écologiquement durable? Dans cet essai, nous souhaitons montrer que la fenêtre d'opportunité n'est pas encore fermée et que, grâce à une élasticité-prix négative des émissions nocives, une solution basée sur les prix pourrait fonctionner en Chine. Tout d'abord, par le biais d'une suppression des subventions, le gouvernement devrait permettre aux prix de corriger les signaux envoyés aux consommateurs (réduisant ainsi la quantité de combustibles fossiles consommés) et aux producteurs (qui iraient vers de meilleures technologies ou vers des carburants moins polluants). Ensuite, en faisant payer les producteurs pour les externalités qu'ils créent avec par exemple une taxe, le gouvernement pourrait également réduire la pollution. Globalement, la mise en œuvre de cette solution devrait diminuer l'intensité énergétique, la consommation de combustibles polluants, les émissions de carbone et de soufre, et améliorer les finances publiques.

  • Titre traduit

    Environmental impacts of rising energy use in China : solutions for a sustainable development


  • Résumé

    China uses more than 60 percent of coal in its energy mix. This heavy reliance has strong environmental consequences notably with SO2 and CO2 emissions for which China is the world first emitter. This already has tremendous implications on a local, regional and global scale. Therefore, there is an urgent need for decisive actions bringing the energy sector back on sustainable tracks. Indeed, pollution is a great concern. Not only does it hamper agricultural productivity (regional pollution) or does it increase asthma or cancer (local one) but now, it can change the climate and so, the conditions in which and the way people live. This dissertation aims at describing the environmental impact of the rising energy use in China and most importantly endeavours at answering the question: what solutions could be implemented now to achieve an environmentally sustainable development? In this essay, we intend to show that the window of opportunity is not closed yet and that, thanks to a negative price elasticity of noxious emissions, price instruments could work in China. First of all, through a subsidy removal, the government would enable the energy prices to give correct signals to the consumers that would therefore reduce the quantity of fossil fuels consumed and to producers that would go for better technologies or less polluting fuels. Then, by making the producers pay for the externalities they create through for example carbon emissions fees, the government would also reduce pollution. Overall, implementing an energy price increase would increase energy intensity, help reduce the consumption of polluting fuels and so carbon and sulphur emissions, and improve public finance

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (375 p.)
  • Annexes : bibliogr.578 ref. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.