Dette, croissance, pauvreté et inégalités : Le cas de l’Afrique du Sud

par Aïssatou Diallo

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Marc Raffinot.

Soutenue en 2009

à Paris 9 .


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est d’évaluer l’efficacité de la politique économique du gouvernement de l’ANC (Congrès National Africain) en termes de croissance et de réduction de la pauvreté. Après son avènement historique au pouvoir en 1994, l’ANC a appliqué contre toute attente une politique libérale classique ; alors que le pays était en proie à d’énormes difficultés sociales. Nous nous sommes fixés pour objectif d’analyser l’impact de cette politique sur la stabilité macroéconomique, la croissance et la réduction de la pauvreté et des inégalités. Dans le chapitre I, nous décrivons le contexte économique de l’Afrique du Sud au lendemain de la transition démocratique ; et évaluons les performances économiques réalisées pendant la période post-apartheid. Une analyse de l’évolution de la pauvreté et des inégalités pendant la période post-apartheid y est également menée. Dans le chapitre II, nous confrontons les différentes thèses existantes sur la relation entre l’endettement, la croissance, la pauvreté et les inégalités. Dans le chapitre III, nous avons élaboré un modèle de projection de la dette sud-africaine, qui nous a permis d’évaluer la soutenabilité de la publique et de la dette extérieure de l’Afrique du Sud, dans un contexte d’instabilité. Dans le chapitre IV, nous avons évalué l’impact des politiques macroéconomiques saines prônées par le gouvernement de l’ANC sur la croissance. Cette évaluation s’est effectuée à travers l’analyse empirique des sources de la croissance de l’économie sud-africaine pendant la période post-apartheid. Le chapitre V apprécie l’efficacité de la politique économique de l’ANC en termes de réduction de la pauvreté et des inégalités, qui était le cheval de bataille de l’ANC avant son accession au pouvoir. Cette évaluation a été réalisée grâce à la mise en place d’un modèle économétrique qui a permis dans le même temps de mettre en évidence et d'interpréter les liens empiriques existant entre la croissance et certains indicateurs de bien-être des populations tels que les dépenses des ménages en santé et en éducation. Les outils de la méthodologie VAR ont été utilisés dans le cadre de l’analyse empirique réalisée dans les chapitre IV et V.

  • Titre traduit

    Debt, growth, poverty and inequaties: the case of South Africa


  • Résumé

    The overall goal of this dissertation is to evaluate the efficiency of the ANC (African National Congress) government economic policies. After its historic victory in 1994, ANC has unexpectedly applied liberal policies in a context of intense social difficulties in the country. We have tried to analyze the impact of these liberal policies on macroeconomic stability, economic growth and poverty and inequalities reduction in South Africa. In the first chapter, we describe the economic status of post Apartheid South Africa with a focus on the economic performances achieved during that period. An analysis of the evolution of poverty in South Africa post-apartheid is also featured in this chapter. In the second chapter, we analyze the nature of the relationships that exist between indebtedness, economic instabilities, economic growth and poverty. In the third chapter, we have developed a debt projection model for the South African economy that enabled us to evaluate the sustainability of the public and external debt of the country in a context of instabilities. In the fourth chapter we evaluated the impact of the healthy macroeconomic policies of the ANC government on the evolution of economic growth. This evaluation was conducted through an empirical evaluation of the sources of economic growth for the South African economy during the post-apartheid period. In the fifth chapter we appraise the efficiency of the ANC policies in terms of poverty and inequality reduction which was the main goal of the post apartheid regime. This appraisal was conducted using a model that enabled us to show and interpret the empirical links that exist between economic growth and some population welfare indicators such as household health and education expenditures. Vector autoregressive (VAR) methods were used in the empirical analysis conducted in chapter IV and V.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (260 p.)
  • Annexes : Bibliographie 210 ref. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?