Les intellectuels postrévolutionnaires en Iran

par Jamal Kamyab

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Dominique Damamme.

Soutenue en 2009

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    La confrontation des Iraniens avec l'Occident, constitue le pivot de l’histoire contemporaine de l’Iran, planant sur le pays pendant ces deux derniers siècles et laissant ses empreintes sur l’esprit et l’action des intellectuels. Elle fait l'objet d'amples controverses, notamment après la Révolution islamique 1979. La présente recherche se propose principalement de comprendre le rapport des idées du nouveau groupe d'intellectuels iraniens dit "intellectuels religieux", avec le discours de la modernité politique. Il s'agit de déterminer si ce courant, qui porte la marque d'une expérience aussi considérable que la révolution islamique, a su expliquer de façon transparente et "affirmative" son système de croyances et sa théorie politique relativement aux éléments politiques modernes. Donc, en insistant sur une notion fondamentale de la modernité, la "subjectivité moderne", et son rôle dans la formation de la pensée politique moderne, il s'agit ici de mener une étude du rapport que les principaux théoriciens de l'intellectualité religieuse postrévolutionnaire (A. Soroush, M. Modjtahed Shabestari et H. Yousofi Eshkavari) entretiennent avec le discours de la modernité politique

  • Titre traduit

    ˜The œpost-revolutionary intellectuals in Iran


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (444 p.)
  • Annexes : bibliogr. 430 ref. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.