Hétérogénéité des croyances et équilibre des marchés financiers

par Sélima Ben Mansour Kharraz

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Elyes Jouini.

Soutenue en 2009

à Paris 9 .


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous proposons de tester une nouvelle explication comportementale de l’énigme de la prime de risque. Ce travail s’appuie sur le modèle avec croyances hétérogènes de Jouini et Napp (2007) selon lequel le pessimisme des investisseurs au niveau agrégé conduit à l’existence de primes de risque très importantes. Dans ce modèle, le pessimisme des agents se traduit par une sous-estimation du taux de rentabilité des actifs : ainsi, alors qu’ils exigent une rémunération du risque identique à celle d’un agent standard, les agents pessimistes surestiment le risque associé aux actifs et la prime de risque qui en résulte est accrue. Les conclusions de ce modèle sont obtenues en l’absence de pessimisme individuel de l’ensemble des agents puisque l’augmentation du prix du risque résulte d’un pessimisme au niveau global qui réside dans la corrélation positive entre optimisme et aversion au risque. Partant de ce constat, nous identifions les conditions dans lesquelles les rentabilités en excès des titres sont cohérentes avec le pessimisme des agents. Nous nous attachons à étudier si la corrélation positive entre optimisme et aversion au risque est obtenue dans le cadre d’une enquête et d’expériences de laboratoire

  • Titre traduit

    Heterogeneous beliefs and equilibrium market models


  • Résumé

    In this thesis, we propose to test a new behavioral explanation of the equity premium puzzle. This work is based on the heterogeneous beliefs model of Jouini and Napp (2007) according to which, pessimism of investors at the aggregate level leads to very important risk premiums. In this model, agents’ pessimism refers to an underestimation of the average rate of return of assets: while pessimistic agents require a market price of risk identical to the standard agent one, they overestimate the risk associated with assets and the resulting equity premium is therefore increased. There is no need, in this setting, for all investors to be pessimistic. Pessimism at the aggregate level is sufficient in order to ensure an increase in the equity premium. Even if the average belief is neutral, it’s possible to have pessimism at the aggregate level through a positive correlation between optimism and risk aversion. Based on this conclusion, we identify the conditions under which the excess returns of securities are consistent with agents’ pessimism. Our aim is to investigate if there is a positive correlation between optimism and risk aversion through a survey and laboratory experiments

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (196 p.)
  • Annexes : bibliogr.250 ref. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 2170
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1591-2009-42
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.