Géopolitique des privatisations : enjeux et conflits dans le secteur de l’eau et de l’assainissement en Argentine : le cas des concessions de Santa Fe, Córdoba et Mendoza, 1995-2007

par Aziza Akhmouch

Thèse de doctorat en Géopolitique

Sous la direction de Claude de Miras.

Soutenue en 2009

à Paris 8 .


  • Résumé

    Ce travail de thèse s’intéresse aux conflits et aux rivalités de pouvoir autour de la gestion privée de l’eau et de l’assainissement en Argentine. Il met notamment en valeur le poids des rapports de force politiques dans l’échec du « modèle de l’eau » promu en Argentine par les institutions financières internationales dans la décennie 1990. A partir de l’analyse de trois études de cas dans les provinces de Santa Fe, Córdoba et Mendoza, cette recherche offre une grille de lecture pour explorer des trajectoires régionales lors des privatisations du gouvernement Menem (1989-1999) et pendant les renégociations des contrats de concession suite à la crise de 2001. Ces trois exemples permettent ainsi de replacer les expériences argentines de privatisation dans des contextes locaux et d’inscrire les antagonismes entre le gouvernement et les multinationales dans des territoires. Dans un système fédéral marqué par un antagonisme historique entre Buenos Aires (Centre) et les provinces (Périphéries), la question de l’eau et ses enjeux politiques mettent en évidence le jeu des échelles – Nation, Province, Municipalité - dans les processus décisionnels et la position des provinces dans le dispositif fédéral.


  • Résumé

    This thesis focuses on the conflicts and power rivalries over the private management of the water and sanitation services in Argentina. It enhances more particularly the weight of the political power balance in the failure of the “water privatization model” promoted in Argentina by the international financial institutions in the 1990s. From the analysis of three case studies in the provinces of Santa Fe, Córdoba and Mendoza, this research gives a reading template to explore regional trajectories during the privatisations under the Menem government (1989-1999) and during the re-negotiations of the concession contracts after the economic crisis in 2001. These three examples enable to put the Argentinean privatization examples back to their local contexts and to embed the antagonisms between the government and the multinational companies in territories. In a federal system characterized by a historical antagonism between Buenos Aires (the Center) and the provinces (Peripheries), the water issue and its political stakes put forward the importance of scales – Nation, Province, Municipality– in the decision-making processes, and the position of the provinces in the federal system.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (352 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 317-342

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3034
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.