Failles d'historicité : Pour une approche sociocritique et sémiotique conjointe des cinémas chinois contemporains

par Anne-Cécile Bittinger

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michel Costantini.

Soutenue en 2009

à Paris 8 .


  • Résumé

    Le cinéma est un espace de sens paradoxal où affleurent sans cesse l’impensé et l’imaginaire complexe du temps, au travers de sinueuses torsions. Dès lors, le concept central d’historicité, que nous tentons de redéfinir dans une approche à la fois sémiotique et sociocritique, permet d’approfondir les divers modes de textualisation du social et de l’historique, au cœur du processus singulier des œuvres. Sous les failles temporelles, sources des décrochages textuels, se creusent des détournements esthétiques des temps, de la mémoire et de l’histoire, noués à des discordances dans l’historicité que chaque texte déploie activement. Les cinémas chinois (et plus généralement asiatiques) nous offrent un terrain privilégié pour cette étude. À partir de l’exemple de films mettant en scène la rétrocession de Hong Kong à la Chine, en 1997, les différentes reconfigurations du factuel au fictionnel nous amènent à dresser une typologie des possibles jonctions du texte et de l’histoire. Dans la visée explicite et directe du référent historicisé (The Longest Summer de Fruit Chan), le texte reprend l’histoire, et cette reprise engendre maintes recompositions esthétiques, du texte au hors-texte (et inversement). En revanche, l’absence de référence à l’histoire (Les Cendres du temps de Wong Kar-wai) semble fonder une anhistoricité constitutive de l’œuvre, mais cette visée vide, apparente, est susceptible d’orchestrer des feintes, où réapparaissent maintes traces d’historicité. Enfin, les visées distendues ou déroutées (2046 de Wong Kar-wai) s’appuient sur l’afflux et le reflux de l’histoire, font de l’indirect et de l’implicite le vecteur des réinscriptions troubles de l’historicité.


  • Résumé

    Cinema is a great revealer of tortuous lines of time, and especially of how a society constructs a complex image of time, memory and history. That is why the notion of historicity is essential for the examination of the way these interrelations appear in artistic creations. By combining sociocritic and semiotic analyses of contemporary Chinese motion pictures, it is possible to describe the relation between fictitious sequences of events and their paradoxical recompositions in filmic textuality. The relations between fiction and time, memory and history take three main forms. The movies which for instance represent the retrocession of the former British colony of Hong Kong to China in 1997 illustrate the various configurations of the treatment of history. Some movies (The Longest Summer of Fruit Chan) make use of historical references explicitly and directly, although the transfer from reality to fiction nevertheless generates variations and deviations in the system of signs. Other movies deliberately avoid straightforward historical accounts (Ashes of Time of Wong Kar-wai). This liberty creates a space for artistic creation in which temporal, memorial and historical elements regularly reappear at unexpected places. In the third type of treatment, references to history are blurred, imprecise but nevertheless present almost everywhere (2046 of Wong Kar-wai). They are particularly difficult to follow, not only because they disappear and reappear, but also because they do not consistently refer to the same period.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (650 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 567-594. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2948
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.