Vers une clinique de la jouissance

par Théodora Pertessi

Thèse de doctorat en Psychanalyse

Sous la direction de Pierre-Gilles Guéguen.

Soutenue en 2009

à Paris 8 .


  • Résumé

    La constitution de la clinique réelle de la jouissance est conséquence du dernier enseignement lacanien. Quant à l’origine de la jouissance, elle trouve ses cordonnées dans le stade du miroir. Son statut est imaginaire. Nous avons examiné séparément huit termes: le désir, le phallus, le Nom-du-Père, le fantasme, l’objet α, le semblant, la lettre et le nœud. Par ces termes, Lacan essaie de cerner la jouissance comme réelle afin d’aboutir à l’établissement de son axiomatique. Cette axiomatique trouve son application dans la clinique psychanalytique qui se distingue de la clinique psychiatrique et psychologique , toutes les deux basés sur la forclusion du sujet de l’inconscient. Cette constatation est démontrée par l’examen de l’œuvre de Foucault et de Canguilhem. De l’autre côté, la clinique réelle de la jouissance se différencie tant de la clinique imaginaire, que de la clinique symbolique. La première se heurte à la notion de l’impossible. La deuxième butte sur les caractéristiques propres du signifiant, mortification de jouissance et production de sens. Ces deux impasses conduisent Lacan à une nouvelle élaboration de sa clinique qui a comme axe de référence le non rapport entre le réel et le sens, le fait que la jouissance est de l’ordre de l’Un. L’examen du cas de Jean de la Croix a été choisi par Lacan pour aborder une partie de cette jouissance féminine, l’Autre jouissance. L’examen de l’œuvre de James Joyce sert à Lacan à l’élaboration de la clinique borroméenne. La clinique réelle de la jouissance trouve son application dans les modernes symptômes de notre civilisation. Elle se fonde sur la forclusion généralisée. Le statut de l’Autre, du sujet, de l’inconscient, de l’interprétation, du symptôme, du diagnostique et de la thérapeutique subissent de modifications essentielles.

  • Titre traduit

    Towards a clinic of jouissance


  • Résumé

    The real clinic of jouissance constitutes the outcome of Lacan’s last lesson. The origin of the term ‘jouissance’ can be traced in the mirror stage and is established in the Imaginary. As far as methodology is concerned - regarding which, J. A. Miller’s Seminars have been a point of reference -, eight terms have been investigated separately, the desire, the phallus, the Name of the Father, the phantasy, the semblance, the letter, the object a, and the knot. These terms are related to the real of jouissance. On the other hand, the clinic of jouissance is differentiated from Lacan’s clinic of the Imaginary, as much as from the clinic of the Symbolic. The first is impeded by the notion of the impossible, while the second clashes with two deadlock postulates with regards to the signified. All the above have led Lacan to a new elaboration of the clinic, whose main point of reference is the “no relation” between the real and the meaning, the fact that jouissance is the jouissance of the One. Through investigation of the case of Saint John of the Cross, Lacn approaches the Jouissance of the Other, while the examination of James Joyce’s works, and his stabilization through writing in particular, allow Lacan to elaborate upon the clinic of the borromean knot. The real clinic of jouissance finds application in contemporary symptomatology and is founded in generalized forclusion. The status of the Other, of the subject, of the interpretation, of the symptom, of the diagnosis and of the cure are thus subject to considerable modifications, because what prevails from then on is the axiomatic of jouissance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (429 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 407-424. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2943
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.