Aspects et problèmes de l'enseignement du japonais langue étrangère à des non-spécialistes

par Nozomi Takahashi

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Pierre Martinez.

Soutenue en 2009

à Paris 8 .


  • Résumé

    Our study aims at showing which place, which role and which means are those of the teaching of Japanese as a Foreign Language (JFL) within various institutions. We start from the Japanese linguistic system, in its connection with the French system, with the questioning, as regards to the teaching, brought by the evolution of resources, methodologies and curricula of formation, notably the CEFR. The population that is being studied is composed of students with professional and / or personal objectives, in particular in the LANSAD courses (Foreign Language Teaching for Non-specialists) of universities and “grandes écoles”. Our hypothesis are the following: that teaching fit within the historical and geopolitical conditions of the spread of Japanese language in the world; a better knowledge of the non-specialist student is necessary, given the diversity of the profiles; and a well-considered pedagogical eclecticism must match that diversity. The survey resorts to the analysis of texts, curricula and textbooks, with questionnaires and interviews, as well as the watching of students (written corpus and interactions). Our work should allow to provide a synthesis of the research on the topic and to open didactic prospects.


  • Résumé

    Notre recherche vise à montrer quelle place, quel rôle et quels moyens sont ceux d’un enseignement du japonais langue étrangère (JLE) au sein de différentes institutions. Nous partons du système linguistique japonais, dans sa relation au système premier français, avec le questionnement qu’amène, pour l’enseignement, l’évolution des moyens, méthodologies et curricula de formation, notamment le CECRL. Le public étudié est celui d’étudiants ayant des objectifs professionnels et / ou personnels, particulièrement dans les filières LANSAD (« Langues pour spécialistes d’autres disciplines ») des universités et grandes écoles. Nos hypothèses sont les suivantes : cet enseignement s’inscrit dans les conditions historiques et géopolitiques de la diffusion du japonais dans le monde ; une meilleure connaissance de l’étudiant non-spécialiste est nécessaire, étant donné la diversité des profils ; à cette diversité doit correspondre un éclectisme méthodologique réfléchi. L’enquête recourt à l’analyse des textes, curricula et manuels, avec des questionnaires et entretiens, ainsi que l’observation des étudiants (corpus écrit et interactions). Nos travaux devraient permettre de donner une synthèse des recherches sur la question et d’ouvrir des perspectives didactiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (401 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.308-322. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2839
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.