La estética de la mùsica acusmàtica en la obra de François Bayle

par Edith Alonso

Thèse de doctorat en Musique

Sous la direction de Ivanka Stoïanova et de Ana María Leyra.


  • Résumé

    Les bases esthétiques de la musique acousmatique sont présentées ici à partir des écrits et des œuvres du compositeur français François Bayle (Tamatave, 1932-). La musique acousmatique réunit trois fondamentaux parmi les plus importants du XXe siècle : l’écoute, l’espace et le timbre. Bayle s’inspire du concept de flux sonore établi à partir des analyses d’Husserl sur le temps. La spécificité de sa musique se trouve dans la notion d’ �� image-de-son » qui est définie à partir de trois catégories : l’icône, l’indice et le symbole, représentant une progression du concret vers l’abstrait. La création d’une morphologie, l’évolution temporelle et la spatialisation des événements sonores guident notre panorama critique des oeuvres de François Bayle. La morphologie de la musique acousmatique se caractérise par un processus interactif entre le monde concret ou figuratif des sources et le monde abstrait ou virtuel des sons électroniques. Nous avons montré que les différentes manières d’élaborer le temps dans les œuvres de Bayle sont fondamentales dans la compréhension de la musique acousmatique : un temps discontinu, un temps construit sur des moments indépendants et un temps circulaire. D’autre part, l’interprétation consistant à spatialiser la musique lors du concert enrichit l’expérience perceptive : l’espace acoustique acquiert une dimension expressive. Il s’agit d’un espace vécu plutôt que construit et dans lequel le sujet qui écoute est un sujet résonant avec l’espace qui l’entoure. En dernier lieu, nous analysons Substance du signe (1971) et Grande Polyphonie (1974) à l’aide des outils théoriques développés précédemment.


  • Résumé

    The aesthetic basis of acousmatic music is presented from the writings and works by French composer François Bayle (Tamatave, 1932-). Acousmatic music deals with three of the main issues that guided composers in the 20th century: timbre, space and listening. Bayle is inspired by the concept of sound flow developed from Husserl’s analysis upon time. The specific nature of his music is in the concept of “image-of-sound” that is defined by the icon, index and symbol, which represent a progression from concrete to abstract. Morphology creation, temporal evolution and sound spatiality lead our critical study of Bayle’s works. An interactive process between the concrete or figurative world of recorded sounds and the abstract or virtual world of electronic sounds characterizes the acousmatic music morphology. We demonstrate that time organization in Bayle’s works is essential for a good comprehension of acousmatic music, and we divide it in three ways: discrete time, time based on independent moments, and circular time. On another hand the performance, which spatially distributes sound material during the concert, enhance the perceptive experience. It is a subjective space and not a constructed one, in which the listener is a resonant subject with the space surrounding him. Finally, we analyze Substance du signe (1971) and Grande Polyphonie (1974) with the help of the theoretical tools we developed previously.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (371 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 345-362

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2835
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.