Le "Français" comme immigré dans le Mexique progressiste de l'entre-deux-siècles (1850-1950) : Mémoire et identité franco-mexicaines

par Armando Paredes Cruz

Thèse de doctorat en Études hispaniques

Sous la direction de Perla Petrich et de Javier Pérez Siller.

Soutenue en 2009

à Paris 8 en cotutelle avec l'Université autonome de Puebla .


  • Résumé

    La figure du migrant d’origine française fait son apparition au mexique vers le milieu du xixe siècle. De nos jours, sa descendance maintient encore vivant ce souvenir. Ainsi, l’idée de de départ de cette recherche a été de retracer son parcours d'intégration, autrement appelé "mexicanisation". Dans cette optique, nous avons essayé d'appréhender ce processus à partir de l'histoire franco-mexicaine, des traces de mémoire repérables dans les correspondances d’expatriés «barcelonnettes» (français des alpes-de-haute-provence), et de l’observation d’une identité dite "française" affichée par leurs descendants. Tout au long de ce travail, on entend la voix de ce "français" qui, pour des raisons économiques, a dû quitter l’hexagone afin de regagner un mexique en quête de progrès. Les élites francophiles, les "afrancesados", voyaient en lui l'incarnation de la modernité occidentale nécessaire au développement économique de leur économie, voire de leur société. La francophilie des gouvernements juarez et diaz lui accorderont ainsi une place de choix au sein de ce projet. Le devoir d’intégration, qui s’est accentué avec l'arrivée de la révolution nationaliste de 1910, accélérera son assimilation au peuple mexicain. Dès lors, cette thèse a tenté de montrer, qu’en dépit de son acculturation historique, le franco-mexicain entretien, à des degrés différents, le souvenir de la terre d’origine, la france.

  • Titre traduit

    ˜ œ"French" as immigrant in progressive Mexico of the entre-deux-siècles (1850-1950) : Memory and identity french-mexican


  • Résumé

    The first French immigrant WORKERs came to Mexico in the mid-1900’s. Today still, their descendants speak of this migrant past. The starting point of this research was to retrace this integration, otherwise known as "mexicanisation". In an attempt to study this process, we used franco-mexican history as a basis, as well as the correspondance of "Barcelonnettes" (French migrants from Alpes-de-Haute-Provence) relating their experience and the typically French traits observable in their descendants. Throughout this text, we hear the voice of this economic migrant who became integrated in an economically progressive Mexico. The local francophile elite, the "Afrancesados", saw these newcomers as western modernity incarnate, necessary in furthering Mexico’s economic and social development. Hence, Juarez and Diaz gave these migrants an important role in this ongoing national project. The French’s integration was catalyzed by the revolution of 1910. From then on, the thesis aims to demonstrate that franco-mexicans have maintained the memory of their French motherland.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (324 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.258-273

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2767
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.