Savoir et pouvoir dans "la trilogia del siglo XX de Jorge Volpi

par Marie-Pierre Ramouche

Thèse de doctorat en Études hispaniques

Sous la direction de Annick Allaigre-Duny.

Soutenue en 2009

à Paris 8 .


  • Résumé

    La présente recherche étudie les romans de la trilogie de Jorge Volpi ( En busca de Klingsor, El fin de la locura et No será la Tierra) sous l'angle des relations entre le Savoir et le Pouvoir. Nous nous proposons de démontrer que l'auteur mexicain, sous l'influence des travaux de Michel Foucault sur les liens unissant le couple savoir-pouvoir, a bâti une trilogie mettant en relief les rapports étroits et paradoxaux entre ces deux notions qui, tout au long de ces trois romans, s'entrecroisent et s'inversent l'une l'autre jusqu'à converger vers leur exacte antithèse, la folie. Tant dans les conflits opposant " les hommes de savoir " – les scientifiques et les intellectuels – au pouvoir politico-économique que dans les strates les plus intimes de la psyché de l'individu – dans ses rapports aux autres et à soi-même –, ou au cœur même de sa conception et de sa pratique de la littérature, nous avons pu constater que Jorge Volpi revisite les concepts de savoir et de pouvoir par le prisme de la folie : tout au long de cette œuvre, les relations de savoir-pouvoir conduisent à la folie qui est elle-même source d'un autre mode de savoir-pouvoir, à la fois insondable et incontrôlable, pour lequel Volpi semble ressentir une profonde fascination.

  • Titre traduit

    Knowledge and power in Jorge Volpi's "La trilogía del siglo XX"


  • Résumé

    This thesis examines the novels that compose Jorge Volpi's trilogy (En busca de Klingsor, El fin de la locura et No será la Tierra) from the perspective of the relationships between Knowledge and Power. The study demonstrates that the Mexican author, under the influence of the works by Michel Foucault on the links unifying the notions of Knowledge and Power, built a trilogy that highlights the close and paradoxical relationships between these two concepts, which intersect and inverse throughout these three novels, until finally converging in their exact antithesis, madness. Whether it be in the conflicts opposing "men of knowledge" — the scientists and the intellectuals — to the politico-economic power, or in the most intimate strata of an individual's psyche — in one's relationships with others and with oneself —, or even at the very heart of his conception of literature and in his own writing, this study reveals that Jorge Volpi revisits the concepts of knowledge and of power through the prism of madness. Throughout his work, the knowledge-power relationships lead to madness which is itself the source of another form of knowledge-power, both unfathomable and uncontrollable, for which Volpi seems to feel a deep fascination

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(425 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.402-417

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2754

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.