Qu'est-ce qu'un sourd ? : de la figure au sujet philosophique

par Andrea Benvenuto

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Patrice Vermeren.

Soutenue en 2009

à Paris8 .


  • Résumé

    Du paradigme aristotélicien, qui pose la parole articulée comme distinction entre l'homme et l'animal, aux controverses entre rationalistes et sensualistes au XVIIIe siècle, le sourd-muet des philosophes a diversement inspiré les pédagogues de sourds jusqu'à l'abbé de l'Épée. La perspective aristotélicienne subit un renversement au siècle des Lumières. En témoigne la "Lettre sur les sourds et muets" de Diderot : le recours à la langue des sourds subvertit l'ordre qui contraint l'homme à un rapport prédéterminé au monde de la connaissance. Depuis la Révolution française, l'éducation des sourds, affaire publique, concerne une communauté de citoyens. Tout au long du XIXe siècle, la médecine de l'oreille se développe sur le terrain de l'enseignement des sourds et de moyen, la parole devient une fin. Figure philosophique, le sourd se mue en analyseur anthropologique définissant les contours de l'humain en termes de normal et de pathologique. C'est dans un rapport à un milieu de vie (Canguilhem) que la surdité se construit comme anormalité et pathologie à soigner, et comme différence culturelle et linguistique. Avec le sociologue Bernard Mottez, le concept de rapport devient central : la surdité est une expérience partagée. Sur le plan philosophique, ce concept dénoue les liens de causalité entre surdité et ordre social et crée une indétermination d'où émerge le sujet sourd. Par la confrontation du sujet sourd au "Maître ignorant" (Rancière), le concept de rapport déplace la question de l'inclusion des sourds par la langue dans la communauté des citoyens vers celle de l'inclusion irréductible des êtres humains, sourds ou entendants, dans la communauté des égaux.

  • Titre traduit

    What is a Deaf person ? : from figure to philosophical subject


  • Résumé

    From the Aristotelian paradigm that uses articulated speech to distinguish between man and animal, to the controversies between the rationalists and the sensualists of the 18th Century, philosopher's Deaf mute has diversely inspired pedagogues of the Deaf until l'Abbé de l'Épée. The Aristotelian perspective underwent a reversal in the Age of Enlightenment. Diderot's "Letter on the Deaf-mute" illustrates this : the resort of Deaf language subverts the order that constrains man to a predetermined relationship with the world of the knowledge. Since the French Revolution, the education of the Deaf, a public issue from now on, concerns a community of citizens. Throughout the 19th Century, the medicine of hearing loss develops in school for the Deaf and speech evolves from being a means to becoming an end. As a philosophical figure, the Deaf evolves into an anthropological analyst defining the limits of humanity in terms of what is normal and what is pathological. Related to the context of a life (Canguilhem), deafness can build itself as an abnormality and a pathology to be cured, and as a linguistic and cultural difference. With the sociologist Bernard Mottez, the concept of relationship takes centre stage : deafness is a shared experience. On a philosophical level, this concept unravels the causal links between deafness and social order and creates an indeterminate source from which emerges the Deaf subject. In the confrontation of the Deaf subject with the "Ignorant Master" (Rancière), the concept of relationship shifts the issue of including the Deaf in the community by the means of language to the unyielding inclusion of human beings, Deaf or hearing, in a community of equals.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (338 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 301-338

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2752
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.